ITWDistrict

Erick Schneider (District Provence) « Finir la phase aller, c’est l’hypothèse numéro Une »

18/11/2020 à 12:12

Après un communiqué qui a beaucoup fait réagir, Erick Schneider, président du District de Provence, s'est confié sur la situation actuelle du foot amateur provençal.

M. Schneider, pouvons-nous revenir sur le communiqué du District de Provence diffusé récemment ? Vous parlez de la Ligue de Football Amateur qui « a annoncé que dès la sortie de ce nouveau confinement, des règles communes à l’ensemble du territoire seront annoncées ». Pouvez-vous nous en dire plus ?

Mon président par « défaut », c’est M. Noël Le Graët, c’est le président de la Fédération, mais mon président à moi en tant que président de District, c’est le président de la LFA, M. Marc Debarbat. Labrune, c’est pour les clubs pros, et Debarbat pour les clubs amateurs. On a fait des visios, des réunions de travail… hier, il y en a encore eu une ou il expliquait la crise sanitaire et menait des réflexions à ce sujet pour le foot amateur. On a des informations qui descendent en boucle et on sait exactement les décisions et les réflexions que nous allons avoir.

Vous parlez d’une Assemblée Fédérale le 12 décembre pour décider des contours de la reprise des compétitions. C’est à ce moment là qu’on connaîtra ce qui sera fait pour la suite des championnats ?

Aujourd’hui, on s’aperçoit qu’on vit au jour le jour, on est tenu par des informations gouvernementales. Hier, le ministre de la Santé a annoncé que les boutiques textiles allaient peut-être réouvrir. On est dans l’attente de l’information et la FFF ne peut pas aller contre les directives gouvernementales. Les gens parlent, mais ce qui se dit vraiment, c’est que malheureusement en décembre il n’y aura pas de reprise des championnats. Mais attention, il n’y a rien d’officiel ! Mais il faut tout de même prendre en compte un temps de réathlétisation de deux ou trois semaines. Donc quoi qu’il arrive, s’il y a reprise, elle sera en janvier.

C’est difficile pour vous, nouveau président du District, d’arriver à la tête de l’instance à ce moment-là ?

Oui, pour un nouveau président, je n’ai pas trop de chance. J’arrive avec l’intention de proposer une refonte des championnats comme on aimerait la proposer au clubs, et finalement je n’arrive même pas à faire mes assemblées, ni les réunions avec les présidents. Pour une première année, quelle année ! On a fait l’Assemblée élective de la Ligue par visio, mais une Assemblée, qu’elle soit élective ou générale, cela doit être un échange, une discussion. Ce sont des valeurs que je n’ai même pas pu partager. Après, je ne vais pas me plaindre, il y a tellement de gens malheureux à cause de ce virus.

« C’est la meilleure solution pour pas qu’il y ait une saison blanche »

Pour des raisons de calendriers, vous annoncez envisager un championnat se jouant uniquement sur la phase aller. Pourquoi ?

Si on prend le règlement sportif, c’est la meilleure solution pour pas qu’il y ait une saison blanche. S’il y a vraiment une autorisation de reprise en janvier, on étudiera alors la possibilité de faire le championnat complètement, phase aller et phase retour, avant le 30 juin parce qu’il y a le championnat d’Europe et que les licences vont jusqu’au 30 juin. Nous, Comité Directeur, on a fait une simulation sur la base d’une reprise programmée le 2e weekend de janvier. On a constaté que ça rentrait très bien ! On n’aurait pas de stress, un weekend ou deux de pluie ne serait pas grave car on aurait un peu de rab, et on finirait dans toutes les catégories Jeunes et Seniors les matchs allers pour ensuite appliquer les montées-descentes.

C’est donc le scénario privilégié ?

Oui, pour nous, c’est l’hypothèse numéro une. Après, si on redémarre vraiment en janvier, on peut regarder si on est capable de faire le championnat jusqu’à la fin. Ils nous proposent de réfléchir mais de toute façon c’est la Ligue du Foot Amateur qui décidera. Année blanche, saison complète, phase aller… ce sont eux qui décident. Mais on a fait des visios importantes où on a eu la tendance de ce qu’ils veulent…

Et dans votre district, c’est la meilleure solution ?

On a des poules à 15 en D1, ce n’est pas possible. Dans d’autres districts, ils ont des poules de 10, ils sont tranquilles, ils peuvent même finir les matchs retours.

C’est un argument de plus en faveur d’une refonte totale des calendriers pour les futurs saisons ?

Pour le futur, on a un projet, un programme et des explications de texte qu’on proposera à l’Assemblée Générale d’hiver et qu’on fera voter par nos clubs. Il est hors de questions que je me retrouve avec des poules de 15, on n’est pas serein et ce n’est pas intéressant pour le football. Donc il y a eu une réflexion et on va proposer de nouvelles idées de groupes et de poules. Il faut le faire car, par exemple, en même pas 10 ans, on a perdu 40% du nombre de licenciés en Seniors.

Dans votre dernier communiqué, vous parlez également d’une réunion suite à l’enquête portée par le CNOSF. Pouvez-vous nous en dire plus ?

La prochaine aura lieu le mercredi à 18h. Ils sont proches de nous pour savoir notre façon de penser, de réfléchir et d’avancer. On partage des idées avec d’autres sports. C’est la première qui est limitée au département. Je pense qu’ils vont faire des échanges d’idées, qu’ils vont prendre la tendance de chaque association, les mesures et ce qu’ils comptent faire.

« Des aides financières, il n’y en aura pas »

Comment comptez-vous aider les clubs du département des Bouches-du-Rhône après cette 2e vague qui frappe les clubs de plein fouet ?

Des aides financières, il n’y en aura pas. L’état de santé du district ne nous le permet pas. On a fait un bilan financier et on va bientôt annoncer une perte d’environ plus de 150.000 euros, sachant que là dedans mon objectif dès la saison prochaine, en espérant que ce soit une saison sans covid, c’est que je puisse équilibrer les comptes du district. En ce qui concerne les aides financières, la Fédé avait demandé une aide aux ligues et districts, tout le monde a donné. Si j’étais en position de force avec un district qui a une manne financière importante, je pense que j’aurais pu aider les clubs de manière efficace, mais malheureusement ce n’est pas le cas.

Et vous avez déjà aidé un peu les clubs financièrement dès votre élection…

Oui, j’ai fait un acte fort quand je suis arrivé à la tête du District et que le foot animation a commencé. J’ai dit « on ne facture pas les pénalités quand on fait les contrôles sur les plateaux, on attend que les clubs se mettent à l’heure du rendez vous ». Pourquoi cet acte fort d’entrée ? L’année dernière, on comptait plus de 40.611 licenciés et en foot animation plus de 22.000. Là-dessus au moins l’effort a été fait !

Concernant les calendriers, est-il possible que la Fédération annule la coupe de France et la coupe Gambardella ?

On s’aperçoit que foot amateur et le foot pro, ce sont deux mondes totalement différents avec un regard qui n’est pas le même dans intéressement. D’abord parce que dans le foot pro, avec l’équipe de France, il y a des retombées financières conséquentes et ensuite parce que la vitrine, en dehors de l’équipe de France, c’est la coupe de France, je suis convaincu qu’ils vont tout faire pour maintenir ces deux compétitions Ils pourraient même faire jouer la semaine. Il ne manque pas beaucoup de tours avant de faire rentrer les équipes professionnelles, et donc ça peut se faire, ça peut aller vite. Pour nous, District de Provence, dès qu’on a attaqué la saison avec une élection le 12 et un championnat qui démarrait le 19, on a pris la décision de ne faire aucune coupe en Seniors et en Jeunes, on a uniquement gardé les challenges en petit. Pourquoi ? Parce qu’on savait qu’on y arriverait pas par rapport au calendrier. Au final, j’avais bien ressenti.

« C’est très compliqué de faire jouer le mercredi »

Avez-vous pensez à cette idée de faire jouer en semaine, le mercredi par exemple, pour les compétitions du District ?

Pour les amateurs, c’est très compliqué de faire jouer le mercredi, les mecs bossent. Et puis, il y a aussi le problème des terrains en conformité avec l’éclairage. Jouer en semaine, pourquoi pas mais comment on fait quand les stades n’ont pas les lumières qu’il faut ? On est quand même dans la 2e ou 3e plus grande ville de France et il manque vraiment des stades de football. J’ai rencontré le nouveau patron des Sports, Sébastien Jibrayel, c’est un garçon qui a une belle écoute et qui veut opérer un renouveau pour le sport et le foot. Il m’a écouté, a entendu quelques doléances de ma part, mais on va travailler main dans la main. On a conscience qu’on a beaucoup de route à faire.

Autre sujet, on apprend dans une interview de Michel Moulin du journal L’Equipe que David Douillet, l’ancien champion de judo et homme politique, a appelé tous les présidents de Districts de la Ligue dont vous pour vous demander de rallier le camp de François Ponthieu avant les élections. Est-ce vrai ?

M. Moulin a raison, j’ai eu David Douillet au téléphone, pendant 40 minutes au moins. J’ai été très surpris car je ne connais pas personnellement ce monsieur qui est un grand champion de judo. Je l’ai écouté sagement et respectueusement. J’ai dit que j’étais un jeune président et que je ne regarderai que l’intérêt du football de mon District. M. Borghini s’est engagé avec chacun de nous, il a dit qu’on allait travailler en étroite collaboration. Concernant David Douillet, c’est quand même surprenant qu’un garçon comme ça m’appelle. Mais ce n’est pas que pour la partie Ligue qu’il m’a contacté, mais aussi et surtout pour parler de changement à la tête de Fédération. Michel Moulin va être tête de liste et lui est sur sa liste. Ces gens-là ont peut-être un intérêt, moi non si ce n’est de faire avancer le foot amateur en Provence. Je n’ai pas de convictions ou d’ambitions pour aller à la Fédération. A M. Douillet, je lui ai dit : « J’aimerais bien entendre M. Moulin sur ce qu’il compte faire pour le foot amateur ». Moi, je suis un président de district, je m’occupe du foot amateur. Je suis un garçon respectueux des personnes, les gens que j’apprécie je prends du temps pour eux, les autres je les respecte en les écoutant, là c’est ce que j’ai fait.

Un dernier mot ?

J’ai un message important à faire passer car je vois des tournois sauvages, des matchs organisés, et des personnes qui ne respectent pas les consignes. Je veux leur dire : arrêtez d’aller jouer au ballon, arrêtez de vouloir faire des matchs amicaux ou des tournois, c’est strictement interdit. C’est pour la sécurité de vos parents, de votre famille, de tous. Le foot manque à tout le monde, c’est évident, mais soyez patients, les beaux jours arriveront bientôt et nous pourront rattraper notre retard, mais pour le moment restez chez vous, parce que c’est important.

Reprise des compétitions et finances des clubs : le District de Provence communique !

Foot amateur : le cadre de la reprise des compétitions décidé le 12 décembre ?