RetraiteAncien OM

Fabrice Apruzesse « Mon départ de l’OM ? Je ne m’en suis jamais remis »

27/03/2019 à 11:35

Fabrice Apruzesse, ancien buteur de l'OM, a décidé de mettre un terme à sa carrière de joueur. L'actuel attaquant de l'EUGA Ardziv nous explique la raison de cette décision et se livre sur sa dernière aventure.

Fabrice, vous souhaitiez nous annoncer quelque chose…

Oui, j’ai prévenu l’entraîneur et les présidents de l’UGA pour les en informer. La semaine dernière, j’ai eu un accident de Tmax et maintenant j’ai un problème au genou. A 34 ans, je n’ai plus trop la motivation… Toutes les belles choses ont une fin et je pense que c’est le bon moment pour arrêter.

Vous souhaitez mettre un terme définitif à votre carrière de joueur ?

Oui, à l’heure actuelle, je pars pour arrêter.

Avez-vous pensé à votre après-carrière de footballeur ?

Non, mais si vraiment ça me manque, peut-être que je me pencherai sur le travail de coach ou d’entraîneur des attaquants. Pour apprendre ce qu’on m’a appris.

Quel bilan faites-vous de votre aventure à l’Euga Ardziv ?

Ça a été compliqué pour moi… Je n’ai pas réussi à faire ce que je faisais avant, c’est-à-dire marquer des buts, développer un physique. Depuis que j’ai quitté l’OM, c’est difficile pour moi. J’étais habitué à évoluer avec le groupe pro (4 ans) et je n’ai pas réussi à m’acclimater au foot amateur. On était chouchouté là-bas… Mon départ de l’OM ? Je ne m’en suis jamais remis. Je n’ai pas réussi à tourner la page. C’est psychologiquement que c’était difficile et ça a joué sur les blessures et sur le reste. Après ce dernier accident, j’ai pris la décision d’arrêter afin de profiter de ma famille et mes enfants.

En prenant du recul, quel bilan faites-vous de votre carrière ?

Je suis très fier de ce que j’ai accompli. Plus de 100 buts en CFA, il n’y a pas grand monde qui l’a fait ! J’ai fait monter Consolat, l’OM ou encore Aubagne en CFA. J’ai fait pas mal de choses… J’ai réalisé mon rêve de rentrer en pro en L1 à l’OM. Je trouve que c’est une belle carrière.

Votre plus beau souvenir, c’est bien sûr cette rentrée en L1 avec l’OM. Et en amateur, qu’est-ce qui vous a le plus marqué ?

Mon plus beau souvenir en amateur ? C’est d’avoir fait monter l’OM en CFA en deux ans.

Un dernier mot ?

Je veux remercier les entraîneurs et les dirigeants de l’UGA.