National13e journée

Gaëtan Théréau « Je ne suis pas un grand rêveur »

09/11/2018 à 12:35

Milieu de terrain de 30 ans, Gaétan Théréau fait les beaux jours du Marignane-Gignac FC, 12e de National. Avant la réception de l'US Concarneau, il a évoqué cette 13e journée et les débuts du promu.

Comment se sent le Marignane-Gignac FC ?

On est sur une bonne série. Le groupe est en confiance, il se sent bien. On a de plus en plus d’automatismes, on fait moins d’erreurs, hormis contre Cholet. Il faudrait gagner. On a fait pas mal de nuls. Il faudrait une victoire pour prendre le large sur la zone de relégation.

Vous restez sur trois 1-1…

C’est ça, c’est frustrant. Ce sont des matches où on aurait mérité de prendre plus de points, ce qui fait qu’on serait plus haut. Il nous manque 4-5 points, pour avoir une plus grosse marge de manoeuvre.

Comment expliquez-vous que vous n’ayez pas pris ces points ?

Il nous manque de l’efficacité dans les deux zones, devant et derrière. On se procure énormément d’occasions. On a du mal à finir. On arrête de jouer quand on marque, alors que, l’an dernier, on arrivait à subir. Cette année, on a pourtant plus de qualité. Chaque petite erreur se paye cash, elle est utilisée directement contre nous, c’est comme ça qu’on a perdu énormément de points.

Le coach insiste sur cette concentration ?

Oui, sur le fait d’être à 100 % pendant 90 minutes. Sur les 3-4 premiers matches, on peut dire qu’on ne connait pas le championnat. Là, la moindre erreur est utilisée.

Et votre début de saison personnel ?

Je me sens bien. Le niveau est un peu plus simple, car il y a plus d’espaces, moins de précipitation. Au milieu, j’ai plus le temps de jouer, et, avec les joueurs que j’ai à côté, c’est plus facile. Même dans les duels, je me sens mieux. Je suis content. Je me sens plus à l’aise que les années précédentes.

Quelle est l’ambition dans les prochaines semaines ?

On veut prendre le maximum de points. Sans faire offense aux autres, je pense qu’on a joué les plus grosses équipes du championnat. On doit se mettre le plus vite possible à l’abri. On va jouer le maintien toute l’année. Maintenant, il faut qu’on vise un maintien ambitieux. Avec l’équipe qu’on a, le nombre d’actions et le jeu qu’on propose, on mériterait d’être plus haut.

Et la vôtre ?

Je ne suis pas un grand rêveur, j’ai 30 ans. J’ai toujours joué en CFA. Je me retrouve en National. Je suis surpris du niveau. Je pensais être plus dans le dur, mais c’est mon niveau. Si une opportunité se présente, on va y réfléchir, mais ma famille est ici. Je viens d’avoir un enfant. On va rester là. Ce serait dur d’aller au dessus, je suis lucide sur cette situation.

Un mot sur votre frère Cyril, qui est à la Fiorentina.

Il vit ses dernières années de foot, il essaie d’en profiter. Je suis admiratif de la carrière qu’il a eu. Il n’a jamais fait de centre, mais il a toujours obtenu qu’il voulait et il est très reconnu en Italie. C’est incroyable ce qu’il a fait.

Crédit photo : OM