ITWEducateur

Hadj Bourras « Je ne sais pas faire semblant »

19/06/2017 à 16:34

Hadj Bourras, éducateur des U15 du Biver Sports, a décidé de quitter son poste. Il nous explique avec émotion son choix et parle de son futur.

Hadj, pourquoi avez-vous fait ce choix de partir ?

Cette année je devais récupérer les U17. J’avais bouclé mon groupe à 95 % ! Tout était bouclé avec l’objectif personnel de remonter en U17 Excellence avec un groupe avec lequel j’avais déjà travaillé et avec lequel on a été sacré champion. L’histoire était vraiment belle… J’ai pris la décision après avoir mûrement réfléchi que je ne continuerai pas au Biver Sports pour des raisons très personnelles. Je préfère que cela reste en interne. Je n’ai pas appris à tourner le dos au gens qui m’ont fait confiance, même si ces personnes-là ne sont pas concernées directement de certains comportements. Cela se réglera en interne ! Je suis un mec qui s’investit à 100% pour le club. Je suis l’éducateur du Biver Sports et pas seulement des U15. Je ne sais pas faire semblant. Je suis entier, j’ai besoin de me sentir apaisé et surtout j’ai besoin de sentir que tout le monde tire dans le même sens pour pouvoir m’épanouir. J’aimerais aussi dire que ma décision a été prise hier après le tournoi de la Grande Motte qui s’est déroulé sur 2 jours. Sur le retour, mon choix était fait… On m’a souvent appris de ne pas réagir à chaud mais je ne sais pas faire semblant. Je me battrai toute ma vie que je sois dans le sport ou dans ma vie personnelle pour vaincre toute sorte d’injustice. Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse. C’est une devise que je me répète souvent !

Que retenez-vous de votre travail au club ?

Après 2 ans passés au club où j’avais récupéré une équipe U15 Honneur en chantier, on a réussi à créer un élan et une solidarité moi et mon ex-adjoint Morgan Ruiz avec l’aide de l’éducateur de l’équipe 2 Salim Lassami. On a réussi à remonter la catégorie U15 en Pré-Excellence en étant champion cette année. Ce fut encore plus grand, l’objectif étant de maintenir la catégorie, on terminera avec la meilleure attaque du championnat, dans un groupe très relevé, certainement le plus gros groupe de tous les U15 Pré-Excellence. Je pense certainement que dans l’ensemble j’ai laissé une image correcte de ma personne pour les gens qui m’ont côtoyé au quotidien. J’ai été le plus naturel possible, parfois un peu trop je dois l’avouer… Mais je ne fais pas semblant ! Je ne joue pas un jeu, je suis une personne entière qui n’a qu’un seul but, que les enfants prennent du plaisir avec nous éducateurs. Ma plus grande fierté est qu’aujourd’hui, certains de mes joueurs U15 vont jouer au niveau DHR et DH la saison prochaine en 15 ans, et ça sincèrement, à l’heure d’aujourd’hui, ça me donne un plaisir fou !

Quel est votre futur ?

Je vais me faire une année sabbatique. Je serai à l’écoute de toutes propositions futures si un club avec un esprit familial et ambitieux me contacte. J’aimerais remercier les parents qui sont des personnes géniales et avec qui j’ai vraiment pris un sacré plaisir. Jamais je pensais un jour autant m’attacher à des parents comme ça, autant investit qu’eux. J’ai rarement vu ça dans ma catégorie U15 et dans toutes les autres aussi car sur les 2 jours de tournoi, j’ai vu que la mentalité était la même dans tout le club. Ils suivent leurs enfants et ça donne envie de bosser et de se surpasser. J’aimerais remercier Hassen qui m’a fait confiance et qui honorait ses engagements à chaque fois. Il mérite beaucoup de reconnaissance ! Enfin, j’aimerais surtout remercier mes enfants avec qui j’ai travaillé. Je serai toujours là pour vous ! Je vous aime énormément et je ne saurais vous remercier pour tout le plaisir que vous m’avez procuré. Bon vent amis biverois ! Je serai toujours un supporter de ce club et ce dès l’année prochaine. Bonne chance plus précisément à Eddy Khenouf pour l’année qui arrive. T’es le futur de club malgré ton jeune âge ! Bonne chance aussi aux U15 et U19 qui sont entraînés par mes amis. Pour finir, les U17, je serai votre fervent supporter. Faites-moi rêver !