11 de Choc13

L’équipe-type de… Adel Chedli

28/04/2017 à 17:34

Adel Chedli, ex-international tunisien vainqueur de la CAN en 2011, passé par Sochaux ou encore Saint-Etienne, a croisé les plus grands joueurs professionnels tout au long de sa carrière. Il nous livre donc un 11 de choc un peu spécial, voire exceptionnel. Du lourd !

Gardien

Grégory Coupet, Gardien : Un bosseur énorme qui aurait même pu faire carrière en tant que joueur de champ tellement il était à l’aise avec ses pieds.

Défenseurs

Hatem Trabelsi, Défenseur droit : Le meilleur latéral droit au monde de 2003 à 2007. Il a été stoppé par de graves blessures. Il jouait à l’Ajax et était courtisé par les plus grands clubs d’Europe.

Jérémy Mathieu, Défenseur gauche : On l’appelait « la rouille ». C’était un garçon très discret et timide. Il avait une très grosse frappe de balle. Dieu l’aime vraiment car personne n’aurait misé une pièce sur lui et aujourd’hui il est au Barça. Comme quoi, avec de la détermination, on peut y arriver.

Radhi Jaïdi, Défenseur central : Le Desailly tunisien. C’était un monstre ! C’était le DJ de l’équipe nationale tunisienne et l’un des patrons de la sélection.

Laurent Blanc (Cap), Défenseur central : Le président. Mon fils n’en revient toujours pas aujourd’hui que son père ait évolué avec Laurent Blanc. Il ne se souvient sûrement pas de moi car il ne calculait pas trop les jeunes à l’époque. Je le choisis même en tant que capitaine.

Milieux de terrain

Benoît Pedretti, Milieu défensif Central : Le fils de J. Fernandez (Rires). Il est arrivé dans notre groupe à Sochaux sur la pointe des pieds. Il était très très lent dans tout ce qu’il entreprenait mais Benoît a très très vite progressé car il bossait vachement. Il a une main à la place du pied droit. Il te met le ballon où il le souhaite.

Camel Meriem, Milieu Central : On l’appelait Zizou. Un surdoué trop timide sinon il aurait pu jouer au Real ou au Barça. Je n’ai jamais vu un joueur de toute ma vie manipuler le ballon des deux pieds comme Camel.

L’Ubomir Moravcik, Milieu central : Mon protecteur. Un superbe joueur qui m’a tout appris dans les contrôles de balles, les prises de balles, le positionnement. Un grand monsieur.

Attaquants

Pierre-Alain Frau, Attaquant droit :  On l’appelait Bip-Bip tellement il allait vite. Parfois, même plus vite que le ballon. C’est le joueur le plus généreux que j’ai côtoyé.

Jaouad Zaïri, Attaquant gauche : C’est Ronaldo, Messi et Neymar en une seule personne. C’est le joueur le plus technique que j’ai vu de toute ma vie. Il passait des nuits entières dans son salon à créer des gestes techniques qu’il allait refaire le lendemain aux entrainements et surtout en match. Il aurait pu faire une énorme carrière…

Mickaël Pagis, Buteur : El Monstro. On l’appelait le bûcheron. Il ne parlait qu’avec ses pieds. Il mettait la poitrine où toi tu allais mettre la tête. Un vrai artiste Micka Pagis. Il savait tout faire et ce fut vraiment un honneur et un régal de jouer à coté d’un gars comme lui.

Entraîneur

Jean Fernandez