InterviewDécalée

L’interview décalée de… Adeosun Babatunde

16/01/2019 à 16:21

Adeosun Babatunde, le gardien du SC Berre en R1, se prête au jeu de l'interview décalée.

Quel est votre plus vieux souvenir de foot ?

Mes matches dans ma région natale au Nigeria. J’étais jeune, je jouais contre des adultes et c’était des matchs de fous… Il n’y avait rien à gagner mais c’était pire que la Coupe du monde. Il y avait des centaines de spectateurs et des interventions de la police quand ça chauffait trop.

Quelle est votre plus grande fierté sur un terrain de foot ?

D’être gardien de but. C’est un poste à part dans ce sport qui demande à stopper les occasions adverses. Un vrai plaisir.

Quelle est votre plus grosse honte sur un terrain de foot ?

Un but de 55 mètres encaissé face à l’AC Arles en U19 DH. C’était un match pour la montée et on a fait 1-1.

Êtes-vous superstitieux ? Avez-vous un rituel avant chaque match ?

Je regarde des vidéos de gardiens et j’écoute de la musique.

Adeosun Babatunde arbitre, ça donne quoi ?

L’arbitrage me plaît. J’ai arbitré des oppositions, ça s’est toujours bien passé puisqu’on me le demandait souvent (rires).

Avec quel joueur rêveriez-vous de jouer ?

Avec Steven Gerrard, l’idole de mon club de cœur Liverpool… C’était un combattant à chaque match pendant 90 minutes, un exemple pour le football.

Quel joueur reverriez-vous d’être ?

Iker casillas, il m’inspirait étant  jeune… Ses ligues des champions, sa coupe du monde, ses championnats d’Europe, son talent. J’aurais aimé avoir son parcours footballistique.

Complétez la phrase. Actufoot, c’est…

La référence du foot amateur pour joueurs, entraîneurs et dirigeants. On s’y connecte tous dès qu’on peut !