InterviewDécalée

L’interview décalée de… Jalile Zeroual

25/10/2017 à 18:45

Jalile Zeroual, entraîneur-joueur de l'As Mazargues s'est prêté au jeu de l'Interview Décalée. L'occasion d'en savoir un peu plus sur ce passionné de football.

Quel est votre plus vieux souvenir de foot ?

Un tournoi au vieux stade de la Cayolle. J’avais 4 ans… Je n’ai pas voulu quitter le stade de la journée, j’ai fait une insolation. Ma mère voulait tuer mes oncles.

Qui est pour vous le meilleur joueur du 13 en amateur ? Pourquoi ?

Pour moi le meilleur joueur du 13 en amateur c’est Amre Ghazi. C’est un joueur qui fait lever les stades grâce à sa technique brésilo-marocaine.

Avez-vous déjà pleuré pour un match de football ? Pourquoi ?

J’ai peut-être pleuré de joie en 98 grâce à Zizou et j’avais envie de pleurer en 2006 quand il sort avec l’image de la Coupe du Monde… Sinon, je laisse le foot à sa place de loisir !

Quelle est votre plus grosse honte en football ?

En 17 Ligue avec Mazargues, on monte à Nice à onze parce que trois joueurs ne se lèvent pas. Deux joueurs blessés et un rouge plus tard, ça a fini à 10 à 1…

Complétez la phrase. Ce que je ne veux pas voir sur un terrain, c’est…

… deux équipes qui montrent une image négative de notre beau sport. Trop de personnes prennent le foot pour un exécutoire dans lequel ils se permettent d’insulter et de frapper.

OM – PSG. Comment avez vous vécu ce match ?

J’étais au stade, j’étais pessimiste et je me disais « pourvu qu’on ne prenne pas une rouste ». Le stade a porté l’équipe ! A chaque tacle ou récupération de balle olympienne, c’est comme s’il y avait but… J’étais en folie ! Le nul à la 93eme laisse un goût amer mais ils tiennent leur match référence. Il faut capitaliser la confiance.

Quelle est la personne que vous appréciez le plus dans le monde du foot ?

La personne que j’apprécie le plus dans le monde du foot en dehors de mon équipe, c’est Arnaud Chabert. On échange énormément et il m’inspire beaucoup. J’échange beaucoup aussi avec Raphaël Danyach, c’était mon mentor sur le terrain à la Cayolle et aujourd’hui on passe nos diplômes ensemble.

Êtes-vous superstitieux ? Un rituel avant chaque match ?

Non, je ne suis pas superstitieux. Chaque match détient sa vérité. On met toujours un peu de musique dans le vestiaire mais ce n’est pas gage de victoire !

Quel est votre geste technique préféré, celui que vous aimez faire pour éliminer un adversaire ?

Le geste technique que j’aime faire, c’est le petit pont mais comme je répète à mes joueurs de jouer simple et que je le réussis rarement, celui que je fais le plus c’est la feinte de frappe qui date de 92, comme mon ami Azed (Rires).

Complétez la phrase. Actufoot, c’est…

… un outil de communication révolutionnaire pour les clubs amateurs. Et Mercé Actufoot !