InterviewDécalée

L’interview décalée de… Laurent Leccese

18/01/2018 à 16:32

De la pure folie ! Laurent Leccese, entraîneur de la R2 de l'Es La Ciotat, s'est prêté au jeu de l'Interview Décalée.

Complétez la phrase. Être un bon entraîneur, c’est…

Pour moi, un entraîneur est un meneur d’hommes, il doit être droit et juste. C’est très important dans une équipe.

Quel est le meilleur joueur que vous avez eu sous vos ordres ?

Alors, c’est difficile à dire, j’en ai eu pas mal… Je vais en dire deux parce qu’un seul, c’est très difficile. Thomas CANNEDDU, parce que je n’ai jamais vu un joueur avec une telle pointe de vitesse et une telle qualité de centre. Et le jeune GHIRELLI, son évolution m’impressionne à seulement 20 ans, c’est le leader technique de mon équipe.

Êtes-vous superstitieux ? Avez-vous un rituel avant chaque match ?

Avant chaque match, je touchais du bois. A une époque, ça marchait ! Là, cette année, c’est un peu plus compliqué… Je vais peut-être changer pour du plastique.

Quelle est votre plus grosse honte en football ?

C’était à Carnoux… Lors de ce match-là, j’étais remplaçant. Et au moment où je suis appelé pour rentrer, que mon coéquipier sort et que je rentre, je glisse et tombe par terre. Ça, c’est le moment le plus gênant de ma carrière étant joueur.

Votre plus grand souvenir en tant que joueur ?

C’était à Fos, je ne m’entendais pas bien avec le coach de l’époque. J’étais sur le banc pour le match, et lorsque je rentre sur le terrain, sur le premier ballon que je touche, je place une demi-volée à 25 mètres des cages en pleine lucarne. C’était un beau but et ma façon de répondre au coach.

J’ai vécu un autre grand souvenir, c’est le maintien du club. Alors cette année-là, tout le monde nous voyait relégable, et effectivement nous étions dernier. Mais quand on regarde le classement final de la saison, notre club à effectué une magnifique remontée et a terminé 5e au classement.

Laurent Leccese arbitre, ça donne quoi ?

Je serais juste et droit ! Les arbitres de maintenant n’ont pas tous été joueurs de football étant jeunes. C’est ce qui se faisait avant mais qui a fini par se faire rare maintenant. Et pour moi, c’est à cause de ça qu’il y a tant de problèmes sur les terrains. Si les arbitres étaient d’anciens joueurs, ils comprendraient mieux les joueurs, les vices et les matchs se passeraient beaucoup mieux.

Quel joueur auriez-vous rêvé d’entraîner ?

Pour moi, ce sera Diego Maradona et Eric Cantona, car j’aime les gens fous, étant fou moi-même… Puis, c’est des joueurs qui ont du caractère, des légendes du football.

Avez-vous déjà pleuré devant un match de football ?

Oui, lorsqu’on est monté en DHR. Il fallait que l’on gagne contre Martigues Sud, notre dernier match, et les joueurs ont fait le job. En début de saison, personne nous voyait finir champion. Cette année a été folle, et au final, on termine champion de PHA avec 5 points d’avance.

Quelle est l’excuse la plus ridicule qu’un joueur vous ait sorti pour sécher l’entraînement ?

Un jour, un ancien joueur de mon équipe prétend qu’il avait un entretien professionnel, chose que je trouvais bizarre pour dire vrai. Mais un entraîneur finit toujours par tout savoir… Au final, il s’est avéré qu’il était parti faire un match amical pour un autre club.

Complétez la phrase, Actufoot c’est…

Un site qui permet aux joueurs et entraîneurs d’avoir une visibilité dans le monde du football amateur. Tout le monde a le droit à la parole ! J’apprécie le fait que vous donniez de la visibilité aux divisions District également. Et enfin, vous parlez des jeunes qui sont à la base du football sénior. Si l’on veut que la catégorie ait de l’avenir, il faudrait les mettre en avant.