ITWDécalée

L’interview décalée de… Yassine Khelif

27/09/2017 à 18:31

Cette semaine, c'est Yassine Khelif, président du Fc Rousset Svo, qui s'est prêté au jeu de l'Interview décalée !

Quel est votre plus vieux souvenir de foot ?

J’ai 5 ans, en 1979, je joue mon premier match à Sainte Marthe, premier maillot bleu et jaune, trop beau, sur un stabilisé dur comme de la pierre. Je suis en vissés. Au point de corner sur la première action, je glisse dans des orties… Le temps m’a paru très long…

Avez-vous déjà pleuré pendant un match de foot ? Pourquoi ?

Je ne pleure pas, moi ! Je suis un bonhomme… Non, ma première entorse, j’ai dégusté et j’avais les yeux humides.

Vous avez un budget illimité. Quel joueur recrutez-vous en pro ? Et en amateur ?

Sans aucune hésitation, CR7 ! Pour qu’il me remplisse les tribunes de gonzesses. Je me bats pour l’équité hommes/femmes en tribunes aussi (Rires). Et en amateur, un mec qui respecte le maillot !

Vous avez le pouvoir de changer quelque chose à l’Olympique de Marseille. Que changez-vous et pourquoi ?

Je n’ai pas la prétention de vouloir changer quelque chose dans un club comme Marseille. Je ne suis pas un footix mais si des fois le club souhaite travailler avec le Fc Rousset, notamment chez les Filles où l’on a beaucoup à faire, je reste à disposition pour en discuter.

Quelle est la plus grosse honte de votre vie en football ?

Un jour en Vétérans pour pas un peseta j’ai fait un tacle appuyé sur un joueur des Milles et je l’ai blessé. Je m’en veux jusqu’à aujourd’hui. Honte à moi ce jour-là !

Quel est le meilleur président de club dans le 13 ?

Le meilleur, je ne sais pas, je ne connais pas tout le monde dans le 13 mais j’aime beaucoup Philippe Cazarian de l’UGA. Nous avons un point commun qui lie nos clubs… Noto Campanella.

Le foot, c’est votre passion. En avez-vous d’autres ?

Non, je n’ai pas le temps pour une autre passion. Le peu de temps qu’il me reste, c’est pour la famille, sans qui je ne pourrais pas faire ce qu’il me plaît.

Complétez la phrase. Bernard Tapie, c’est…

… la famille, et longue vie au roi !

Avez-vous un secret à nous dévoiler ?

Hier, je me suis entretenu avec Jean-Michel Aulas. Je lui ai dit que c’était un modèle pour des Présidents comme moi, voulant faire bouger les choses. Je lui ai dit qu’il a été précurseur dans le foot féminin et a su développer son centre de formation lui permettant de faire des économies en alignant de jeunes joueurs en L1. En tant que marseillais ayant le sang bleu et blanc, j’ai eu honte mais j’étais obligé car je le pensais vraiment. Je lui ai même rappelé que quelqu’un que j’adore disait que Aulas serait le futur crack du foot français et c’est un marseillais… Un certain Bernard Tapie.

Complétez la phrase. Actufoot, c’est…

ma première interview « Le Anigo de Rousset ». C’est le journal de 20H des clubs amateurs. C’est les bienvenus à Rousset !