IncidentsD1

Luynes-Aubagne : le père du joueur d’Aubagne met les choses au clair !

09/12/2019 à 17:34

Le père du joueur accusé d'avoir frappé l'arbitre de la rencontre U18 D1 Luynes-Aubagne a souhaité prendre la parole pour mettre les choses au clair.

« Nous avons également porté plainte contre ce monsieur »

« Nous, les parents, nous étions sur les gradins d’en haut, on a tout vu. A la fin du match, au coup de sifflet final, un joueur d’Aubagne était déjà un peu en accroche avec l’arbitre de touche et à la fin, ils ont voulu se confronter. Mon fils, en voyant ça, a eu la bienveillance de les séparer. L’arbitre, énervé comme un hystérique, lui a mis un coup dans la bouche. Il a eu un hématome. Après avoir porté plainte, on est allé à la Timone. Ils ont constaté que mon fils n’avait rien à la main, ni pour les tendons, ni pour les phalanges, ce qui veut dire que ça n’a pas pu être un coup donné fort. C’était un coup mais sans violence. Moi, en voyant ça, comme tout bon papa, je suis descendu pour arrêter l’arbitre. Je ne savais pas s’il allait le massacrer… c’était un arbitre contre un mineur. Je suis descendu, je l’ai attrapé par le col et je l’ai maintenu sans violence avec le bras bien tendu pour pas qu’il ne me mette des coups, il essayait quand même de m’en mettre. Un autre arbitre m’a écarté de lui. Il a essayé de me toucher et c’est là que mon fils lui a mis un coup pour protéger son père. Il est tombé. Il savait qu’il avait frappé un mineur, donc il s’est dit qu’il allait jouer la victime. Je vais le revoir et je lui dis « maintenant qu’on s’est calmé, est ce que vous allez bien ? » Il avait les mains sur les yeux. « Pourquoi vous avez tapé mon fils qui est mineur ? » Il m’a regardé et m’a dit « casse toi connard ». Il y a une vidéo qui prend des proportions énormes de son coté, et de l’autre coté un petit de moins de 18 ans qui fait une dépression. Même si on doit payer parce qu’il ment, il n’a pas à se rabaisser au niveau des enfants de 16 et de 17 ans. Cet arbitre est très connu pour être arrogant. Mon fils n’a rien fait de mal, c’est en séparant qu’il a pris un coup, il n’a pas riposté, c’est quand il a vu son papa en danger qu’il a voulu le protéger. Nous avons également porté plainte contre ce monsieur. J’appelle à témoin du coté de Luynes car du coté d’Aubagne, on a tout vu. »