Ligue 1

Malgré la C1, l’OM en difficulté financière ?

14/01/2020 à 10:38

Dans son édition du jour, le journal L'Equipe met en avant la situation financière de l'Olympique de Marseille et ce malgré une possible qualification en C1 en fin de saison.

Le constat semble clair. Même si l’OM se qualifie pour la Ligue des Champions en fin de saison, l’argent récolté ne suffira pas à éponger le déficit. En effet, le quotidien sportif annonce que le club devrait accuser une perte d’environ 60 millions d’euros en fin de saison.

Est-ce que l’OM pourra tout de même recruter ?

Dans les faits oui. Mais pour cela, l’OM devrait très certainement d’abord vendre des joueurs, fair-play financier oblige. L’Equipe annonce que Thauvin et Sanson seraient en tête de la liste des joueurs à vendre en cas de besoin. Les dirigeants olympiens espèrent pouvoir récupérer 30 millions pour le numéro 8 marseillais. Il y aura aussi à gérer les joueurs qui arriveront en fin de contrat en 2021. Une liste où figure notamment Steve Mandanda, Maxime Lopez ou encore Valère Germain.

Que risque l’OM ?

En juin 2019, l’OM a signé avec l’UEFA un « accord de règlement » des sanctions que le club doit accepter sur la période 2019-2023. L’OM s’engage donc à « présenter un résultat déficitaire de 30 millions d’euros au maximum pour 2020, de 0 million pour 2021« . Mais aussi l’OM accepte que pour les exercices s’achevant en 2020 et 2021, la masse salariale soit limitée par rapport aux recettes et « que l’amortissement des frais d’acquisition d’inscriptions de joueurs (montant de leur transfert) soit restreint ».

En cas de C1, l’OM « ne pourra inscrire que 23 joueurs maximum au lieu de 25 », précise l’UEFA. Mais ce n’est pas tout, puisque « l’OM accepte, pour la durée de l’accord de règlement, de se soumettre à une limitation du nombre de joueurs nouvellement inscrits qu’il peut faire figurer sur sa liste A pour participer aux compétitions de l’UEFA. Cette limitation est basée sur la position de transferts nette du club pendant chaque période d’inscription couverte par l’accord de règlement ». Une restriction qui peut lever à partir de la saison 2021-2022, si l’OM respecte « les mesures opérationnelles et financière prévues dans l’accord ». Cela implique que l’Olympique de Marseille ne pourra pas acheter davantage que ce qu’il vend.

Si l’OM donc présente des pertes à hauteur des 60 millions d’euros, le club pourrait donc s’exposer à de lourdes sanctions. Affaire à suivre…