ITWN2

Marc Vicendone (MGFC) « On va défendre crânement nos chances »

18/02/2021 à 17:57

La reprise de N2 devrait avoir lieu à partir du 13 mars. Le co-président du Marignane Gignac FC, Marc Vicendone, donne son avis sur ce qui devrait être officialisé par la FFF dans les prochaines heures.

Marc, quel est votre avis sur une éventuelle reprise du championnat de N2 afin de terminer la phase aller ?

On aurait préféré pouvoir défendre nos chances sur 30 matchs joués, car on en a joué que 9 aujourd’hui, soit 21 restants à jouer sur la saison. On sait qu’on ne pourra pas les jouer, les dates ne sont pas disponibles. Il est donc probable que ça se termine sur la phase aller avec des playoffs/playdowns. On s’est préparé à ça, le nouveau staff a accéléré la reprise des entrainements qui est prévue à partir de la semaine prochaine avec deux séances par jour.

Vous êtes avant dernier du championnat à un point du dernier l’OM. C’est une décision qui pourrait vous faire mal… Est-ce qu’il faut continuer à croire au maintien ?

On va défendre crânement nos chances, il faut y croire évidement. A Marignane, on a déjà connu des situations comme celle-là, il n’y a pas de raison de ne pas y croire. Par contre, s’ils arrêtent le N3, il n’y aura pas de montée en N2, donc est-ce qu’il y aura des descentes de N2 en N3 ? Je ne sais pas, mais je pense qu’il n’y aura pas le même nombre de descentes que d’habitude, voire même qu’il n’y en aura pas, je ne sais pas. Tout ça, c’est des suppositions. On s’est organisé et on est préparé à cette reprise. L’heure n’est plus à la discussion, à savoir si ça nous fait plaisir ou pas. L’heure est à la préparation. Maintenant, place au sportif ! J’ai tout à fait confiance dans le staff qui est en place, les choix de joueurs à l’intersaison sont des choix intéressants. On a tout ce qu’il faut pour se maintenir dans toutes les circonstances.

« Je pense qu’il y a une grosse différence entre les deux niveaux »Marc Vicendone, co-président du MGFC

Justement, le N3, lui, ne devrait pas reprendre. Trouvez-vous cela normal ? Y a-t-il vraiment une différence entre les clubs de N2 et N3 ?

Je pense qu’il y a une grosse différence entre les deux niveaux. Après, est-ce que le N3 aurait dû reprendre comme le N2, je ne sais pas. C’est très complexe… la preuve, ils ont obtenu la reprise de N2 en disant que la majorité des joueurs étaient sous contrats fédéraux. Mais si on entre dans le détail, on sait très bien que ce n’est pas vrai car en moyenne il y a huit fédéraux par club. Il y a des clubs qui en ont beaucoup et d’autres très peu, voire même certains qui en ont qu’un. Huit, ça fait un petit tiers, mais jamais une majorité. C’est compliqué également avec les protocoles à appliquer et le couvre-feu. On ne sait pas ce qui va se passer et donc ce n’est pas simple de reprendre pour des clubs comme nous qui sont à dominante amateur.

Quelle est la différence entre les deux niveaux ?

Le N3 dépend des Ligues, le N2 de l’instance fédérale. Est-ce qu’il fallait arrêter à partir du N2, du N3 ou du R1 ? Ils ont décidé à partir du N3. Il faut accepter et avancer. Mon seul souhait, c’est que ce soit la dernière saison impactée par l’épidémie. Je souhaite à tout le monde une saison normale l’année prochaine. Il y a les jeunes aussi, pour eux c’est très difficile. Ils ne peuvent plus pratiquer leur sport favori. On organise les entraînement mais j’espère qu’on sera autorisé à faire des matchs amicaux et des tournois, ce serait bien de retrouver la compétition, même amicale, chez nos jeunes.

D’autant plus que les tournois représentent une source de revenus importante pour les petits clubs amateurs ?

Oui. Pas de tournoi, pas de buvette, en gros pas de recette habituelle ! On espère que la situation sanitaire va s’améliorer et permettra au gouvernement d’élargir les possibilités de reprise afin d’avoir une fin de saison normale. Même si on est toujours très content de revoir les sportifs revenir sur le terrain, on espère toujours un peu plus, un peu mieux.

« On va faire encore six matchs allers avec des effectifs chamboulés »Marc Vicendone, co-président du MGFC

Pour revenir sur le championnat de N2. S’il n’y a pas de descentes en N3, cela ne risque-t-il pas de fausser le championnat ? Est-ce que les équipes qui n’auraient plus rien à viser joueraient moins fort qu’en temps normal ?

Je ne sais pas si elles joueraient moins fort. Si on fait des playoffs, il n’y aurait pas de gens qui joueraient la descente, que des gens qui viseraient la montée, donc proche les uns des autres. Dans les playdowns, il n’y aurait que des équipes susceptibles de jouer la descente. Ça ne fausserait donc pas les rencontres pour les accessions.

Mais il reste environ 6 matchs avant d’atteindre les playoffs, et là ça peut jouer sur le classement…

Oui, c’est vrai, il reste six matchs encore, ce qui pourrait peut-être jouer sur le classement. Mais à partir du moment où on reprend une saison sans jouer la moitié des matchs, c’est déjà inéquitable. Deuxièmement, quand on permet avant la reprise de changer l’équipe et de recruter alors que la phase aller n’est pas terminée. On va faire encore six matchs allers avec des effectifs chamboulés, ce qui est inhabituel et peut-être inéquitable, mais c’est comme ça. Il faut accepter ces règles qui font qu’on est dans un championnat particulier. Nous, on fera tout pour que ça se passe correctement.

Cette reprise du N2 sous cette forme avantagerait tout de même certains clubs, vous ne trouvez pas ?

Ceux qui voulaient le plus reprendre le championnat sont ceux qui avaient encore une chance de monter, et je les comprends, c’est tout à fait logique. C’était aussi le souhait des gros clubs, qui ont des recettes de sponsoring qui disparaissent quand il n’y a pas de match. De ce côté-là, la reprise est une bonne chose.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟