Interview

Maroine Mihoubi (FC Lviv) : « Le championnat ukrainien est très difficile »

11/11/2020 à 16:25

En septembre dernier, Maroine Mihoubi a quitté le FC Aubagne pour rejoindre le FC Lviv en Ukraine. À 21 ans, le jeune joueur a décidé de mettre le cap en terre inconnue. Le défenseur évoque son parcours et ses ambitions pour la saison à venir.

Maroine, pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours ?

Tout d’abord j’ai commencé le foot à l’âge de 4 ans au FC Aubagne puis j’ai fait quelques clubs de la région comme l’Olympique de Marseille, Burel, ou encore Air bel avant d’aller au centre de formation de l’AS Monaco. Après ça, j’ai effectué une saison au Nîmes Olympique avant de partir au Stade Tunisien. Après quelques soucis, je suis revenu aux sources au FC Aubagne en national 3 et actuellement je suis au FC Lviv en ligue 1 ukrainienne.

Comment s’est fait le lien avec l’Ukraine ?

Le lien s’est fait grâce à mon agent Ahmed Nouma qui m’a proposé de relever le défi de jouer là-bas.

Comment vivez-vous vos premiers mois au sein du club ?

Écoutez, je le vis très bien !  J’ai été très bien accueilli par tout le monde ici et cela m’a permis d’avancer plus vite au sein du club.

« Gagner un maximum de rencontres dans ce championnat qui est très élevé »Maroine Mihoubi

Ça ne vous a pas fait peur de plonger dans l’inconnu ?

C’est vrai que lorsqu’on te propose de jouer à l’étranger ça fait un peu peur, c’est sûr. L’Ukraine ce n’est pas à côté mais il faut faire des choix dans la vie et j’ai décidé de relever ce défi car j’ai confiance en mon agent.

Comment décririez-vous le championnat Ukrainien ?

Le championnat ukrainien est très difficile. Il n’y a aucun match facile tous les rencontres sont très compliquées. Toutes les équipes ont un très bon niveau de jeu.

Quelles sont vos ambitions personnelles et collectives avec le FC Lviv ?

Mes ambitions personnelles sont de jouer le plus de matchs possible et d’élever mon niveau de jeu afin de progresser. Et surtout, collectivement, de gagner un maximum de rencontres dans ce championnat qui est très élevé.

« Je ne pense pas avoir de rancœurs pour ces clubs français »Maroine Mihoubi

Après votre passage Monégasque et Nîmois, gardez-vous une rancœur envers un football français qui n’a pas voulu de vous ?

Je ne pense pas avoir de rancœurs pour ces clubs français. Je sais que j’ai beaucoup donné pour eux après malheureusement on ne m’a pas récompensé. C’est la vie, je suis allé de l’avant et je n’ai jamais lâché pour être un jour récompensé.

Durant votre carrière vous avez joué une saison pour le Stade Tunisien avant d’être transféré à Aubagne, qu’est-ce qui n’a pas fonctionné en Tunisie ?

Ça n’a pas fonctionné car il y avait beaucoup de problèmes en Tunisie, salaire impayé et franchement le niveau du football dans le championnat est très moyen. J’avais beaucoup de problèmes avec la direction du club car ils ne voulaient pas me payer, j’ai donc décidé de résilier mon contrat tout simplement.

Vous êtes encore jeune, souhaiteriez-vous faire un retour en France durant votre carrière ?

Oui, je suis jeune c’est vrai, et effectivement pourquoi pas un retour en France si on m’ouvre les portes et que l’on me donne, enfin ma chance. Mais sinon, je le vis très bien de jouer à l’étranger et cela ne me fait pas peur.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟