InterviewEducateur

Mehdi Sahraoui, une vie 100% foot

29/05/2020 à 17:35

Certains diront qu'il cumule les casquettes, d'autres que c'est un touche-à-tout. Mehdi Sahraoui est en même temps éducateur à l'USTM, arbitre, entraîneur-adjoint à Marseille Beach Team mais aussi... acteur dans la web-série Sentenza. Rencontre avec un passionné, tout simplement.

Mehdi, pouvez vous nous décrire un peu votre mission au sein de l’USTM ?

Je suis actuellement éducateur U9 à l’USTM. J’ai en fait suivi l’équipe que j’avais en U7 puis U8 et maintenant en U9, une étape fondamentale pour leur apprentissage du football parce qu’ils vont découvrir le foot à 8. Je suis aussi arbitre affilié à l’USTM fraîchement nommé depuis quelques mois grâce à mon club qui m’a financé la formation.

Quel est le bilan avec ce club ?

Le bilan avec ce club est très positif déjà de par ses infrastructures et son emplacement. On a un terrain synthétique nouvelle génération, des vestiaires neufs, des équipements et tenues renouvelés chaque saison, une buvette… on y est vraiment bien ! On a aussi la chance de recevoir les plateaux FSGT le samedi matin pour nos U6, U7, U8 et U9. Actuellement, nous avons un grand nombre d’équipes de U6 à U13 avec des U11 et U13 Critérium. Nous avons également une équipe senior co-entraîné par Ludovic Heidelberger, une équipe vétéran et quatre équipes foot FSGT. J’en profite pour dire que si des joueurs souhaitent nous rejoindre, ils sont les bienvenus.

« C’est un pur bonheur pour moi de pouvoir partager le quotidien de ce club »

Quels objectifs vous êtes-vous fixés concernant votre mission à l’USTM ?

J’espère continuer à apprendre et à transmettre dans les catégories des plus jeunes, c’est vraiment un plaisir. Je me fixe des cycles de 4 ans en prenant les petits dès la U6 et en les suivant jusqu’en U9, ce qui me permet de faire un bilan complet sur le travail accompli. Je travaille avec la complicité de Mr Ali Atik, éducateur à l’USTM également

Vous êtes aussi adjoint à MBT. Quel est votre rôle, votre mission ?

J’ai rejoins depuis maintenant presque 2 ans la famille MBT et son mentor Gérald Guidarini. C’est un pur bonheur pour moi de pouvoir partager le quotidien de ce club avec ses aventures sportives et humaines J’ai la chance et on a la chance de vivre des choses peu communes ! Mon rôle consiste à être présent et au plus prêt des équipes masculines et féminines et de mettre tout le monde dans les meilleures conditions. Ce club a un sacré vécu en termes de fonctionnement et de résultats et ça me permet d’apprendre pleins de choses. C’est un pur bonheur !

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’actualité du club, le calendrier ?

L’actualité du club est a l’arrêt et en attente des décisions gouvernementales et municipales qui pourront peut-être nous permettre de repartir sportivement dans un premier temps en recommençant à s’entraîner en Beach soccer et de pouvoir faire quelques compétitions et événements en fin d’été.

« Les bases ont été posées pour la saison prochaine et c’est très encourageant ! »

Quel bilan faites-vous de cette saison avec MBT ?

Malheureusement, on ne pourra faire qu’un bilan partiel car virus oblige, mais en Futsal, les deux équipes ont fait des parcours très honorables. L’équipe Élite a fait une très très bonne saison avec un super état d’esprit, de bons résultats avec un groupe de joueurs qui a été à l’écoute et travailleur. L’équipe Ligue, elle, n’a pas été très récompensée en terme de résultats mais le contenu des matches a été très bon dans un championnat très relevé. Les bases ont été posées pour la saison prochaine et c’est très encourageant ! Le Beach soccer est actuellement entre parenthèses mais comment ne pas mentionner notre voyage au Sénégal en octobre dernier qui restera gravé sur le plan sportif et humain. Magnifique !

Est-ce que de nouveaux joueurs vont vous rejoindre ?

Pour ce qui est du recrutement, on verra plus tard car la priorité était ailleurs en ce moment. Mais je fais entièrement confiance au coach Gégé pour bâtir des effectifs et des équipes compétitives et porter haut les couleurs noires et roses.

Vous avez aussi joué dans la série Sentenza. Pouvez-vous nous parler de ce projet ?

Sentenza… que dire ? C’est vraiment que du bonus ! L’homme grâce à qui tout a été possible est Karim Belaïdi, l’administrateur de la page Facebook scène de foot. C’est super de vivre ça, en plus j’y joue quasiment mon propre rôle. Nous avons été mis en contact et ça a tout de suite accroché. Je prends plaisir à chaque tournage. 80 % de la série est tournée sur Avignon, après ça peut changer. Je ne connaissais pas le principe des web-séries et c’est pas mal du tout, un pur régal !

« C’est des barres de rires sur une triste réalité du football »

Est-ce que la série va continuer et est-ce qu’on vous reverra dedans ?

Pour la suite de la série, j’ai la joie de vous annoncer que oui, vous me reverrez, et que les tournages reprendront en juin-juillet. Aussi, dès septembre, ce ne sera plus un épisode par mois, mais un épisode par semaine ! Tenez-vous prêts…

Cette série, c’est un peu le moyen de dénoncer tout ce qui cloche dans le foot ?

Exactement, on a essayé de caricaturer ou d’exagérer certaines fois, mais c’est tellement vrai… À l’image de la page Facebook scène de foot, c’est des barres de rires sur une triste réalité du football. On a donc préféré en rire en espérant que certaines personnes se sentiront visées et s’amélioreront.

Que peut-on vous souhaiter par la suite ?

Que mes proches et moi aient la santé, que ce virus disparaisse complètement, qu’on puisse redécouvrir les joies du sport et du partage !  Qu’on ai à nouveau le sourire et pouvoir vivre de nouvelles aventures dans tous les domaines ! J’ai énormément de chance de vivre ce que je vis et de côtoyer des gens au cœurs énormes… Avec le Marseille Beach Team, j’ai découvert une autre mentalité du football, ce qu’on appelle « la mentalité Beach ». Le football, c’est du sport et des émotions et grâce à ma famille du MBT, j’en ai eu énormément. Que ce soit avec l’équipe masculine ou féminine, internationaux ou non, on est tous ensemble unis et on ne lâche rien, notre devise…