ITWVétérans

Michel Hamzaoui « On privilégie la convivialité »

25/01/2019 à 12:32

Michel Hamzaoui, le responsable de la section Vétérans de l'AC Arles depuis 7 ans, nous parle de son équipe et du quotidien au sein du club.

Présentez-nous la section vétérans de l’AC Arles

Historiquement, il y avait une équipe vétéran à l’ACA. Durant une vingtaine d’années cette équipe a disparu. Abou Cissé, le frère de Djibril, a remonté cette équipe en 2005 sans être affilié à aucun club. On s’est rapproché de l’AC Arles il y a 3 ou 4 ans. L’entité vétéran évolue maintenant au sein du club, nous payons une licence loisir mais nous ne jouons pas en District.

Comment organisez-vous les matchs ?

En vétéran il y a plusieurs solutions. Soit vous vous engagez dans un championnat vétéran classique, soit vous avez le championnat loisir. On a choisi une autre formule qui nous convient mieux : on organise nous mêmes un calendrier de 30 matchs contre des équipes des Bouches-du-Rhône et du Gard avec des matchs allers-retours mais pas de classement. On a opté pour cette formule depuis le départ. Nous jouons les matchs le vendredi soir puis l’équipe qui reçoit organise une collation et un repas.

Comment ça se passe avec le club ?

L’intérêt pour le club, c’est d’avoir un renfort de personnes qui peuvent s’impliquer en interne. Ça permet d’avoir un peu plus de bénévoles. Par exemple, je m’occupe du loto. C’est aussi une bonne chose d’avoir une équipe de vétérans, ça donne une image plus dynamique et ça augmente le nombre de licenciés.

Quels sont vos objectifs sportifs ?

Il n’y a pas de classement, l’intérêt c’est de choisir les équipes. Nous privilégions la convivialité. On a toujours eu un bon niveau donc certaines équipes considéraient que jouer Arles était un événement particulier. Les tacles sont interdits, on est là pour prendre du bon temps mais sans déjouer non plus. Il n’y a pas la même tension que dans un match de championnat. On ne veut absolument pas entrer dans une logique de compétition. On privilégie la convivialité.

On organise aussi des matchs de gala. On reçoit en juin l’Association des anciens footballeurs méditerranéens. Elle réunit tous les anciens footballeurs pros de PACA et organise des matchs de charité. Il y a des ventes de repas… L’objectif est caritatif. Chaque équipe choisit une association et lui reverse la totalité des bénéfices. On a en aussi fait un contre l’AS Saint-Etienne. On organise également chaque année en septembre notre tournoi à 7. On fait aussi celui de Saint-Martin et Moulès.

Comment se compose l’effectif de l’équipe ?

Quand on a créé l’équipe, nous étions presque tous des anciens de l’ACA. On est encore aujourd’hui 6 ou 7 de l’ossature initiale. D’autres nous ont rejoint, certains sont éducateurs au club. D’autres viennent d’autres horizons. On est une trentaine aujourd’hui. Ce sont des joueurs de tout niveau, certains ont joué en National, CFA ou District.