ITWFormation

Nazad Ahmed, l’autre perle du FC Septèmes : sur les traces d’Isaac Lihadji

08/11/2019 à 19:31

Vous ne le connaissez peut-être pas mais il s'agit d'un des espoirs marseillais. Il est un bon ami d'Isaac Lihadji. Il est passé par le FC Septèmes et le SC Air Bel. Il a fait le Pôle Espoirs Aix. Il a un style de jeu à la Payet. Et pourtant... il ne joue pas à l'OM ! Nazad Ahmed (2003), est le numéro 8 des U17 Nationaux du Toulouse FC depuis l'été 2018. Des grosses qualités de dribbles, une mentalité à aller de l'avant pour mettre en difficulté les défenseurs et une générosité à toute épreuve, la perle septemoise n'a pas fini de faire parler d'elle. Interview.

Nazad, comment s’est passée votre adaptation à Toulouse ?

Au début, c’était un peu compliqué pour moi car j’étais loin de ma famille. Mais j’ai un objectif et pour moi, il faut savoir faire des sacrifices pour aller au bout de ses rêves.

Est-ce que c’était le club qu’il vous fallait pour continuer votre progression ?

Étant passionné de foot, je regardais pratiquement tous les matchs lorsque je le pouvais. C’était important pour moi de continuer ma progression en France. L’occasion Téfécé s’est présentée et je n’ai pas hésité une seconde. Toulouse est une ville de football et j’espère pouvoir continuer ma progression avec cette équipe le plus longtemps possible.

Quand vous étiez au Pôle Espoirs et encore aujourd’hui, on vous considérait comme un des grands espoirs de la région. Ce sont des choses difficiles à gérer pour un jeune joueur ?

Pour dire vrai, je n’y porte pas trop d’attention. Ça fait toujours plaisir de le savoir mais pour moi, le plus important, c’est le terrain ! Il faut prouver à chaque match.

« Isaac Lihadji ? Il est un exemple pour moi »

Quelles sont vos ambitions à Toulouse ?

Lorsque nous en avons l’occasion, avec mes coéquipiers, nous allons voir les matchs des pros. On apprend et ça fait toujours rêver. Mais bon… on a le temps ! Il ne faut pas griller les étapes et toujours travailler. Peut-être qu’un jour nous aussi on sera à leur place.

Quel est votre rêve ? L’OM, c’est un club qui peut vous donner envie pour plus tard ?

Comme tout jeune footballeur en centre de formation, le rêve ultime est de devenir pro. Maintenant, je suis né à Marseille et je les porterai toujours dans mon cœur. Je suis ami avec Isaac Lihadji, il est un exemple pour moi. Peut-être qu’un jour nous aurons l’occasion de nous croiser sur les terrains, voire même être dans la même équipe. Mais bon… comme je l’ai dit, il ne faut pas griller les étapes. Pour l’instant, je suis à Toulouse et je continuerai toujours à tout donner pour ce club.

Que peut-on vous souhaiter ?

La santé et la réussite ! Le reste, c’est Dieu qui s’en charge.