ITWSporting La Ciotat

Perlin « C’est mon club de cœur »

11/04/2017 à 13:38

Florent Perlin, attaquant de 24 ans, est un des piliers de l'étonnante équipe du Sporting La Ciotat. Au club depuis 4 ans, le joueur a commencé au plus bas niveau, en Promotion, avec le club ciotaden. Il revient pour nous sur la saison de son équipe, son attachement au club et ses ambitions.

Florent, comment jugez-vous la saison de l’équipe ?

On est tous satisfait. Surtout, par rapport au jeu que l’on propose. On est super contents de jouer ce foot et de gagner. On prend du plaisir. Même si les séances d’entrainement sont longues et dures, ça paye !

Votre saison personnelle ?

Personnellement, je pense que j’ai fait un mauvais début de saison. Là, en ce moment, je rectifie le tir et je finis le championnat en meilleure forme. Au départ, il y avait peut être un manque de confiance… Vous savez, on rate deux ou trois occasions et après c’est compliqué… Il faut savoir se remettre en question mais ce n’est pas facile.

Vous êtes l’un de ceux qui ont commencé au plus bas niveau avec le Sporting La Ciotat en Promotion. Aujourd’hui, vous êtes encore là. Pourquoi ? Sentez vous une progression depuis le début ?

Je suis resté au club parce que j’aime le projet exposé. C’est un club qui fait confiance en ses jeunes et ça ce n’est pas partout ! Dès le départ, peu de gens comptaient sur nous mais nous, entre nous, on savait qu’on pouvait faire quelque chose. On est soudé et le coach, comme un leader, nous pousse à repousser nos limites.

Chaque année, on a progressé grâce au coach (Hamza Varakian). Depuis la Promotion, il a sa méthode à lui. Chaque saison, il prépare déjà l’avenir et la saison d’après. Grâce à cela, on est jamais surpris quand on arrive au niveau supérieur. Par exemple, cette année on est en PHB mais on prépare déjà la PHA.

Que représente ce club pour vous ?

J’y suis depuis 4 ans. C’est une fierté d’avoir commencé en Promotion et d’être en PHB. Je me sens comme un des fondateurs du club. C’est mon club de cœur… A fond le Sporting !

Quelles sont vos ambitions ?

J’ai peut-être les capacités pour jouer plus haut mais il faut que je reste pour progresser. Il n’y a que dans ce club que j’arriverai à progresser.

Un dernier mot ?

Il ne faut rien lâcher ! Tous ensemble on arrivera là où on veut vraiment arriver. On est une bande de potes et chacun se bat pour l’autre. C’est une famille et ça se ressent sur le terrain.