InterviewPro

Rencontre avec… Franck Zingaro

28/02/2017 à 16:40

L'ex-gardien de but professionnel, Franck Zingaro, passé par Endoume ou encore Toulon, revient sur sa très belle carrière et notamment sur son passage à Endoume.

Franck, pouvez-vous nous rappeler les clubs par lesquels vous êtes passé ? Lequel vous a le plus marqué ?

Je suis passé par Grenoble, Châteauroux, Toulon, Lincoln en Angleterre, Endoume ou encore Hyères. C’est Toulon qui restera toujours en tête.

Quel est le plus beau moment de votre carrière ?

Le moment qui restera toujours gravé en moi, c’est ma première en match pro avec Grenoble. Il y a aussi l’année 95 avec Toulon.

Quel(s) joueur(s) vous a (ont) le plus marqué ?

Youri Djorkaeff et Patrick Mboma.

Quel coach vous a le plus marqué ?

Victor Zvunka.

Pourquoi ces joueurs et ce coach ?

Ils m’ont marqué pour leurs qualités sportives et leurs professionnalismes mais il y en eu d’autres… Ce serait trop long de tous les énumérer.

« Il faut aussi un peu de chance »

 

Comment avez-vous réussi à devenir pro ? Avez vous des regrets dans votre carrière ?

On devient pro grâce à ses qualités sportives. Il faut aussi un peu de chance, l’envie de gagner, l’esprit d’équipe et plein d’autres ingrédients. J’ai été pro pendant 11 ans et je n’ai vraiment aucun regret.

Vous reste-il des souvenirs de votre période Endoume ?

Oui, c’était une très belle année. J’ai eu la chance dans toute ma carrière de connaître que de très belles années et de très belles aventures humaines qui sont primordiales pour moi. Endoume fait partie de ces années-là, même en amateur !

Comment s’est passée votre aventure en Angleterre ?

Niveau football, c’était top, mais je ne me suis pas fait à la vie là-bas… C’était une petite ville… Cela reste une très bonne expérience.

Que faites-vous aujourd’hui ? Toujours dans le foot ?

J’entraîne Le Pradet, club de PHB dans le Var. On a repris l’équipe avec deux anciens de Toulon. On rigole et on prend plaisir à se retrouver. C’est cool.