ITWD1

Sabri Dhaouadi « Je me languissais de reprendre »

20/02/2018 à 19:35

Sabri Dhaouadi a signé avec la D1 de l'Etoile du Sud durant ce mercato hivernal. L'attaquant nous explique son choix et nous donne de ses nouvelles. Interview.

Sabri, que s’est-il passé depuis les derniers mois et votre départ d’Endoume la saison dernière ?

Après Endoume, j’ai joué au beach soccer. J’étais constamment en activité ! Puis, il y a eu un tournoi à Trinité-et-Tobago et un mec m’a fait un attentat. Je me suis fait une distension des ligaments internes du genou… Par la suite, il y a eu la rééducation et tout ce qui va avec. Pendant ce temps là, j’étais assez souvent en contact avec Hamza (Varakian). Ensuite, j’ai eu le président de l’Étoile du Sud Moussa (Hamimed) au téléphone et ça s’est fait rapidement.

Pourquoi avoir choisi de signer à l’Étoile du Sud ?

Ça me permet d’avoir un club pour reprendre le foot à 11 et de me préparer pour le beach soccer car cet été sera chargé. J’ai le Championnat de France qui est assez long et j’ai aussi quelques échéances aux USA. On m’a dit que ça manquait d’expérience dans l’équipe et moi, j’avais besoin d’encadrer des jeunes. Aussi, il y a un manque d’efficacité en attaque. Hamza a donc besoin de mes services pour rectifier le tir de son équipe la saison prochaine. Là, cette saison, la priorité pour le coach c’est de se maintenir. C’est compliqué avec ce groupe jeune mais c’est un bon entraîneur, je lui fais confiance, il les dirigera vers le maintien.

Comment évolue votre blessure ?

Aujourd’hui, je sors de chez le chirurgien. Dernièrement, il ressortait que mon ménisque avait morflé. J’avais peur qu’on me dise qu’on allait me réopérer pour le ménisque mais au final, aujourd’hui, le médecin m’a dit que j’avais seulement une petite tendinite qui me gênait. J’ai bien quelque chose au ménisque mais c’est juste de l’usure après toutes ces années de foot… Maintenant, mon programme, c’est reprise du cardio à fond !

Avez-vous fait connaissance avec le club et les joueurs de l’Étoile du Sud ?

Demain, je passerai voir le groupe. Je n’y suis toujours pas allé et je n’ai toujours pas rencontré le président et tout le groupe. J’espère que ça se passera bien. On verra…

Quel sera l’objectif dès que vous reprendrez le chemin des terrains ?

Que je me sente bien ! En tant qu’attaquant, on me demande quoi ? De marquer des buts ! (Rires) Ça passera par le fait de marquer à l’entraînement et par une remise à niveau même si je pense qu’à ce niveau-là ça va. J’ai pris un peu de poids, c’est normal car je sors d’une période où je devais prendre du repos. Tu manges un peu, tu ne peux pas faire de sport et tu le payes de suite ! Mais rien de grave, je n’ai pas pris 20 kilos non plus…

Vous devez être pressé de reprendre la compétition ?

Ça me démange ! Je me languissais de reprendre… Apparemment, des équipes de D1 et de R2 se disaient que ce n’était pas la peine de m’appeler car ils pensaient que je n’accepterais pas de jouer pour autre chose qu’une N3 ou une R1. Du coup, ils ne se disaient pas « Tiens, je vais appeler Sabri ! ».

Ça a été très compliqué de retrouver un club après Endoume…

Ça a été difficile… C’est le temps qui est long ! L’envie de jouer au foot tu l’as, tout est là pour que tu reprennes mais au final ça ne s’est pas fait. J’ai pris mon temps, je ne me suis pas jeté sur le premier venu. J’ai jugé que j’avais encore du ballon pour pouvoir trouver un beau défi. L’Étoile du Sud, c’est intéressant, car ça part d’en bas et ça vise le haut.