ITWR2

Samir Talbi « Humainement et sportivement, j’ai vécu une expérience de malade »

26/11/2019 à 11:31

Samir Talbi is back ! L'ex-attaquant de l'ES Pennoise, d'Aubagne et de Côte Bleue est revenu de son périple à la Réunion. Pas pour se mettre au repos mais pour aider son nouveau club : l'ES St Zacharie. Interview.

Samir, pouvez-vous nous faire le bilan de votre aventure à La Réunion ?

J’y suis resté 7 mois, c’était le top ! J’ai vécu une très belle expérience avec une très belle équipe : l’US Ste Marie. On s’est fait éliminer de la Coupe de France au 7e tour (3 à 2 contre Versailles). St Pierre, une autre équipe de la Réunion, 1ère du championnat, a sorti une CFA et est toujours en course dans cette compétition. Comme quoi il y a du niveau !

Le niveau était donc bon ?

Oui, j’ai été très surpris du niveau. Les 5 premières équipes sont de très bon niveau et après, il y a quand même un petit fossé avec les équipes qui sont derrière et qui ont le niveau R2/R1. Mais le haut de tableau, c’est très très bon ! Humainement et sportivement, j’ai vécu une expérience de malade. C’est dommage que ça me faisait loin par rapport à ma famille…c’est d’ailleurs pour cette raison que je ne suis pas resté.

Aujourd’hui, vous avez intégré une équipe de la région…

Il y a deux semaines, j’ai signé à St Zacharie en R2. Je pouvais signer en N3 mais il fallait attendre, être patient, et je n’avais pas envie. Franchement, St Zacharie est une très bonne équipe avec de très bons joueurs, et je retrouve des anciens comme Sophien Nehari ou encore Nordine Assami. Pour moi, il y a l’équipe pour jouer la montée !

Comment avez-vous rejoint l’équipe ? D’où est venue l’opportunité ?

Je connais Alexanian et Fisher ! Et c’est ce dernier qui m’a contacté. Je le connaissais depuis Cassis-Carnoux et j’ai été avec lui à La Penne. C’est quelqu’un de droit que j’aime beaucoup. Quant à Alexanian, je l’ai connu à Uzes en tant que directeur sportif. J’espère faire partie de l’épopée St Zacharie cette saison ! Il y a moyen de faire quelque chose. Le foot, je le vois autrement aujourd’hui. Si tu ne prends pas de plaisir, à quoi ça sert ? Maintenant, je ne me prends plus la tete, je ne veux pas de pression… et c’est ce qu’on a à l’ESZ.

Vous avez pu faire connaissance avec l’équipe ?

Oui, c’est un très bon groupe, avec beaucoup jeunes et un super coach investi. Il y a de quoi faire, c’est pour ça que j’y suis allé. J’ai 31 ans maintenant et mon rôle est de donner des conseils aux jeunes talents du club, de leur faire partager mon éxpérience.  J’ai joué mon 1er match avec l’équipe contre le Pontet, je suis sorti à la 55e. On a gagné  5 à 0, j’ai marqué un but et fait deux passes décisives.

Crédit photo : Céline Japavaire