CDF7e Tour

Siegfried Aïssi Kédé « Je me suis posé beaucoup de questions sur mon placement »

13/11/2017 à 17:37

Coupable, pas coupable ? Le gardien de but de Marseille Consolat, Siegfried Aïssi Kédé, pouvait-t-il arrêter la balle piquée du nîmois Gaëtan Paquiez, hier, à la dernière seconde du match comptant pour le 7e tour de la Coupe de France ? Il nous répond lui-même.

Que pensez-vous du but que vous prenez ?

Je suis un compétiteur donc je sais aussi me remettre en question. Ce but à la dernière seconde nous a, à tous, fait beaucoup de mal et moi le premier. C’est le travail de 90 minutes mais surtout de toute une semaine qui s’est écroulé à la dernière seconde .

Pensez-vous qu’il y avait un moyen de l’arrêter ?

S’il y avait un moyen de l’arrêter ? Probablement… Sur le coup, je vois le joueur adverse s’avancer à l’entrée de la surface, j’avance donc comme toujours pour fermer au maximum mes angles. Gaëtan Paquiez met un petit ballon piqué que je vois passer par dessus ma tête et se loger dans mon but. Je me suis posé beaucoup de questions sur mon placement, si le joueur avait levé la tête pour voir ma position. Et en arrivant à la maison, j’ai bien regardé les images puis le joueur a eu l’honnêteté de reconnaître qu’il voulait centrer, donc je ne peux que saluer le brin de réussite nîmois. Ça n’exclut en rien la défaite et ma part de responsabilité ! Mon travail, c’est de ne pas encaisser de but, point. Pour le reste, mon entraîneur de gardiens est là pour me corriger ou me féliciter.

Quel est votre ressenti après le match ?

Je tiens tout de même à saluer la solidarité de notre équipe qui s’est battue pendant 90 minutes comme des chiens. Je pense que sur l’ensemble du match, nous méritions une toute autre fin. Maintenant, le plus important reste le championnat et si nous gardons le même état d’esprit et la même discipline, nous irons de l’avant.

Crédit photo : Eric Cremois - Photographe du Fc Chambly