ITWCoach

Slimane Hammami « J’ai pris un gros K.O. »

05/12/2017 à 19:32

Slimane Hammami est encore sous le choc ! Malheureux et dans l'incompréhension, l'entraîneur s'exprime sur son départ de l'As Helvétique et sur son futur.

Slimane, pouvez-vous revenir sur ce qui s’est passé avec l’As Helvétique et la raison de votre départ ?

Ce qui s’est passé est très dramatique pour moi… J’étais bien là-bas. Un de mes adjoints, Nicolas Martinez, a quitté son poste par la force des choses. On était invaincus la 1ère année mais ils ont quand même voulu changer l’équipe dirigeante. Le problème, c’est qu’ils l’ont mal fait ! Ils ont été malhonnêtes et je leur ai dit que j’arrêtais car je ne voyais pas le foot comme cela. J’ai complètement arrêté. Depuis cette histoire, je suis très malheureux car je suis un passionné de football.

Qu’est-ce qui vous a déplu, le fait de partir ou la façon dont ça s’est fait ?

C’est la façon dont ça s’est fait ! On a appelé tous mes joueurs un par un pour leur demander s’ils partiraient si le club prenait la décision de me virer… C’est comme ça que je l’ai appris. J’étais invaincu depuis 1 an et demi, je suis donc allé voir le président. Je pense qu’ils ont jugé ma personne… En tout cas, ce qu’ils ont fait est très mauvais par rapport à l’humain. Mais c’est leur décision ! Je ne pense pas qu’ils iront loin… Quelques joueurs ont arrêté après mon départ, ça fait plaisir, c’est une forme de reconnaissance. Mais, ils ont cassé le projet mis en place avec une bonne équipe et un bon staff.

Qu’allez-vous faire maintenant ? Allons-nous vous retrouver ailleurs ?

Je vais me reposer, ça m’a mis un coup ! J’ai pris un gros K.O. Je vais aller voir quelques matchs. Je vais me rapprocher de l’Amicale St Just et peut être prendre une équipe 2 l’année prochaine. Mais c’est vrai que ça m’a mis un coup au moral… Ils ne connaissent pas grand chose au football, que ce soit en amateur, en jeunes ou en professionnel. Ça ne fonctionnera jamais avec de telles méthodes… Je suis un passionné et un mec très rancunier quand il s’agit de foot. Je n’oublierai jamais ! Je ne leur souhaite pas du bien, pas du mal non plus, mais ils ont vraiment fait une erreur.