U5Rencontres

Le SO Septèmes, au nom de l’amitié

17/02/2017 à 12:30

Mercredi, le SO Septèmes, organisait des rencontres amicales pour les U5 sur son terrain afin d'occuper la catégorie pendant cette trêve de vacances scolaires suivie par le District de Provence.

« Nous sous-estimons souvent le pouvoir d’un contact, d’un sourire, d’un mot gentil, d’une oreille attentive, d’un compliment sincère ou de la moindre attention. Ils ont tous le pouvoir de changer une vie. »

La positivité et l’amitié. Le SO Septèmes, ne voulait pas seulement occuper ces petits U5, le club et ses éducateurs voulaient profiter des vacances scolaires pour inculquer un peu plus les valeurs du football à ses enfants. Le Président, Antoine Manca a laissé à disposition le terrain de Bechini pour cette journée avec la présence d’autre clubs amis comme l’explique Alain Perugini, responsable de l’école de foot du S.O. Septèmes.

« Grâce à l’amitié créée avec les clubs de Beaumont (merci à Ali et Farouk), Côte Bleue (merci Michel et Johan Agnel) et Le Rove, (merci Fonfon et Amar), grâce au Président, Antoine Manca, nous avons pu réunir tous ce beau monde mercredi de 13h à 16h pour la plus grande joie des parents, des enfants et des éducateurs. Les footballeurs en herbe, nés en 2012, nous ont donnés un football pur, sans tension ni envie de gagner, mais juste en partageant du plaisir. »

Une rencontre qui s’est déroulée dans la bonne humeur et dans le bon esprit.

« Ce que les enfants voient, les enfants font. C’est pourquoi je remercie les éducateurs présents à Septèmes notamment dans la transmission des valeurs comme l’amitié, le fait d’insister sur le respect, serrer la main de tous à la fin du match, respecter le coup de sifflet de l’arbitre etc. Ce fut une très belle journée ponctuée par un goûter collectif offert par Antoine Manca aux tout petits. Nous nous reverrons dans l’année et nul doute que l’amitié créée par ces enfants de 4 ans donnera une belle image pour les année future car ils se recroiseront à l’avenir dans les catégories supérieures. »

Une rencontre qui a rappelé à Alain Perugini les plaisirs basiques du football.

« Le plaisir et la joie des enfants qui courent derrière un ballon, des parents là pour le plaisir de leurs enfants sans crier ou vouloir à tout prix un résultat… Rien ne vaut le football pur des enfants. »