U19R2

L. Cece (OC Cesson) : « Morlaix a sûrement les armes pour nous mettre en difficulté »

25/11/2017 à 14:07

Pour sa troisième saison à la tête des U19, Lorenzo Cece a connu des premiers mois durant lesquels il a fallu communiquer avec ses joueurs pour avancer. Une heure avant le coup d'envoi de la sixième journée contre Fougères, le coach de Cesson s'est livré dans une interview pour évoquer la Gambardella et le début de la saison.

Dans quel état d’esprit abordez-vous la réception de l’AGLD Fougères ?

Après un début de championnat un peu compliqué, on a pris nos marques et on est sur une bonne dynamique. L’approche de ce match est bonne. Il y avait certains flous. Maintenant, c’est plus clair, les joueurs savent ce que j’attends d’eux. En coupe et en championnat, on est sur quatre victoires d’affilée donc on aborde plutôt bien ce match.

Nous sommes presque au tiers du championnat. Quel regard portez-vous sur votre début de saison ?

Il y avait certaines incompréhensions et un décalage entre les attentes des joueurs et les miennes, il y a eu des réglages à faire. C’est pourquoi notre début de championnat a été un peu poussif. Dès qu’on a réussi à se régler, notamment sur des méthodes de travail, ça allait de suite mieux et ça s’est vu sur les résultats. Sur les premiers matchs, on avait du mal à marquer, derrière, on a enchainé sur de belles victoires. Quelque chose a changé après les réglages qu’on a opérés.

« Peu importe le niveau de l’adversaire, ce ne sont jamais des matchs évidents à aborder »

Pouvez-vous revenir sur votre parcours en Gambardella et sur le dernier tour remporté sur le terrain de l’Espérance de Rennes (victoire 1 – 2) ?

On a été exempt une fois et on a disputé trois matchs. On eu « la chance » de pouvoir tomber sur des équipes de niveau inférieur même si ces matchs ne sont jamais évidents à négocier. La preuve contre l’Espérance, ça a été un match compliqué. L’adversaire a mis énormément d’envie, ils n’ont jamais lâché et il y avait le public avec eux. Il y a différents paramètres à prendre en compte en Gambardella. Peu importe le niveau de l’adversaire, ce n’est jamais évident à aborder. C’était un match plutôt engagé, avec beaucoup de courage sur le terrain et c’était un peu chaud autour. Le match est resté dans l’esprit, les équipes se sont respectées malgré une ambiance chaude. C’était le plus important. A noter que deux joueurs de l’Espérance nous ont envoyé des messages pour nous féliciter et pour nous souhaiter bonne continuation. J’ai trouvé ça super cool de leur part.

Vous avez hérité du SC Morlaix au premier tour fédéral. Est-ce un bon ou un mauvais tirage ?

Je ne vais pas faire de langue de bois. C’est une D1, c’était la seule équipe de District en Bretagne. Au premier abord, c’est toujours mieux que tomber contre une R1. Si ils ont sorti une R1 et une R2 auparavant, ils ont sûrement les atouts et les armes pour pouvoir nous mettre en difficulté et pour se qualifier. Il ne faut pas les prendre à la légère. Je me suis déplacé là-bas avec les 17 ans DH il y a quelques années, je m’attends à ce qu’il y ait du public et de l’ambiance.

Propos recueillis par David Guitton