Coupe de France3e tour

Sébastien Chanal (Valdaine) : « Rapidement se ressaisir’

17/09/2019 à 16:35

Dans un match animé en cartons et en buts, le derby entre l'ASSAF et Valdaine a tourné à l'avantage des locaux (4-3). Sebastien Chanal s'est arrêté longuement pour tenter d'analyser l'élimination de son équipe.

S.C : « Je tiens tout d’abord à féliciter cette équipe d’Aubenas, qui, en infériorité numérique durant une bonne partie du match, a su faire preuve d’une grande force mentale pour se qualifier. On s’attendait à un match compliqué car on connaissait les qualités et les valeurs de leur formation. On est à (1-0) à la mi-temps pour eux car on se fait surprendre sur un contre au terme de 45 minutes équilibrées. On revient avec de bonnes intentions et on parvient à égaliser rapidement après qu’ils se soient fait expulser un joueur et on prend même l’avantage sur penalty peu de temps après. Nous pensions avoir fait le plus dur mais ils égalisent et sur cette action nous perdons notre gardien sorti sur blessure. Faute, pas faute ? Difficile à dire. Nous avons alors commencé a nous énerver un peu et nous n’avons pas su trouver les solutions pour déstabiliser cette équipe. La fin de deuxième période est un peu tendue puisque deux joueurs sont expulsés et des cartons jaunes sont distribués à foison dans un match qui était certes engagé, mais de là à sortir 3 rouges et une dizaine de cartons jaunes… Je reste circonspect. On vit des prolongations un peu folles avec des buts de chaque côté. Nous perdons encore un joueur sur blessure et le match se finit à 9 contre 9 et (4-3) pour Aubenas. Bravo à notre adversaire à qui je souhaite une belle saison. Je ne m’arrêterai pas sur l’arbitre central et je vais pas non plus me cacher derrière ça pour expliquer et analyser notre défaite. Il y aurait pourtant matière sur certaines décisions. Mais c’est le football, c’est lui qui a toujours raison. Le constat est qu’actuellement, nous prenons trop de buts. On manque aussi parfois de détermination pour conclure et nous faisons preuve d’immaturité sur certaines actions. Enfin, nous sommes pour certains loin d’être prêts physiquement et mentalement. Nous avons manqué de simplicité dans le jeu surtout en supériorité numérique contrairement à dimanche dernier. Et le résultat et le même. Il faut donc rapidement se ressaisir et prendre conscience de nos lacunes actuelles dès samedi à l’Etrat, une très belle équipe d’après nos renseignements. On n’aura donc pas les maillots cette année (sourire).