N1Notes

US Concarneau – US Orléans : les notes des thoniers

08/01/2021 à 20:05

Suite à cette rencontre de National 1, découvrez les notes des acteurs de l'US Concarneau !

Les notes attribuées sont calculées sur un barème de 10.

Vincent Viot (5) : ne peut rien sur les deux buts orléanais.

Yohan Bilingi (5) : assez discret sur son côté mais c’est compréhensible tant le jeu a penché sur le côté gauche pour les thoniers.

Guillaume Jannez (6) : comme à son habitude, le Roc de l’USC a tenu son rang, solide défensivement.

Peter Ouaneh (6,5) : solide défensivement, même s’il est obligé de faire faute et se sacrifie pour son équipe à la 25eme minute de jeu. Solide en 2eme période.

Ousmane Badji (5) : a pesé sur son côté en étant la plupart du temps juste et en essayant de toujours jouer à une touche de balle.

Alexandre Vincent (7) : Maitre à jouer de cette équipe, il a fait énormément de bien au milieu de terrain avec sa justesse technique. Auteur d’un très bon retour défensif dans les pieds à l’entrée de la surface (16eme minute). Une superbe demie-volée à la 35eme minute, détournée par L’Hostis. Une dernière frappe des 25 mètres juste au-dessus de la barre. Un des meilleurs Thoniers de la soirée !

Tristan Boubaya (6,5) : l’électron libre de l’USC ce soir. Un des 22 acteurs qui a tenté des choses techniquement, sur les deux côtés, a provoqué, tenté. Remplacé par Felix Ley à la 86eme minute.

Thibault Sinquin (7) : pénalty très bien tiré à la 10eme minute, à contre pied dans le petit filet. Son apport au milieu de terrain a été bénéfique, tant offensivement que défensivement.

Hacene Benali (6,5) : positionné à droite, c’est depuis la gauche qu’il réalise un excellent débordement et provoque le pénalty transformé par Sinquin. Plusieurs opportunités sont à mettre à son actif. Juste avant le deuxième but orléanais, il aurait pu donner l’avantage à son équipe en prenant de vitesse le gardien adverse mais a manqué de puissance dans sa frappe.

Béni Nkololo (5) : une frappe contrée à la 2eme minute de jeu, bien servi par Peter Ouaneh. Il a tenté de créer des différences sur son côté, sans succès comme en témoigne son face à face complètement raté à 15 minutes de la fin…

Lamine Ndao (5,5) : lancé par Vincent, il provoque un face à face remporté par le gardien adverse à quelques minutes de la mi-temps. Pour sa 3eme titularisation, il a montré qu’il valait bien plus qu’un simple faire valoir !