ITWBastelicaccia - Calvi

Interview croisée de Christophe Lucci et Jose Bianconi avant le choc !

09/03/2018 à 18:01

C'est le choc que tout le monde attend ! Bastelicaccia (2ème - 49 pts) accueille le leader Calvi (1er - 52 points) ce dimanche. Si vainqueur il y a, ce sera un tournant de cette saison pour le titre et une probable montée en N3. La rédaction d'Actufoot vous propose une interview croisée entre Christophe Lucci l'entraîneur adjoint de Bastelicaccia et Jose Bianconi le coach de Calvi.

Quel souvenir gardez-vous du match aller ?

Christophe : Le match aller on est tombé sur une équipe très bien organisée, c’était un match serré dans lequel il n’y avait pas eu beaucoup d’occasions et ça s’était joué au milieu de terrain.

Jose : Bastelicaccia est une équipe qui m’a plu avec des jeunes qui vont vite, ils forment un bloc compact et on sent que à tout moment ça peut aller vite et finir par se concrétiser.

Quel est le point fort de votre adversaire ?

Christophe : Les coups de pied arrêtés, ils sont vraiment dangereux et je pense qu’ils ont mis pas mal de buts dans ce domaine. Après ils ont aussi une très bonne attaque, ils ne sont pas meilleure attaque du championnat pour rien.

Jose : C’est la vitesse devant avec une bonne maitrise de balle au milieu de terrain. Il ne faut pas les laisser prendre de la vitesse, et vraiment arriver à bloquer ce milieu sans pouvoir leur laisser d’initiative.

Quel est le point faible de votre adversaire ?

Christophe : Ils n’en ont pas spécialement, c’est une équipe solide et bien équilibrée dans tous les compartiments du jeu.

Jose : Il y a des lacunes à exploiter chez cette équipe comme parmi toutes les formations. Je ne les dévoile pas, on les connaît et on fera tout pour les exploiter (rires)

Quel est le meilleur joueur adverse ?

Christophe : Piacenti leur numéro 10 et gaucher, c’est un très bon joueur, tout passe par lui. Au match aller il est sorti blessé à la mi-temps et ça s’est senti même si ils ont plein d’autres très bons joueurs.

Jose : devant c’est pas mal avec Viera, mais je dirai Baraglioli leur capitaine et milieu de terrain. Il est très bon, c’est lui qui fait le jeu. C’est important de l’empêcher de jouer dans le confort.

Un petit mot sur votre homologue sur le banc de touche ?

Christophe : Je ne connais pas Jose personnellement, en tout cas à Calvi on avait été bien reçu. C’est quelqu’un d’assez calme et qui respire le football et ce n’est pas par hasard si ils sont premiers. Il ne peut pas y avoir de résultats s’il n’y a pas d’entraîneur.

Jose : Je ne connais pas Christophe personnellement, mais j’apprécie le travail effectué, parce que pour en arriver là, il faut du boulot et je pense qu’ils le font très bien. Le club a pris les bons entraîneurs pour aller au bout.

Comment décrire l’attente autour de ce match ?

Christophe : Comme on a dit aux joueurs, on a pas de pression, il ne faut pas jouer le match avant de l’avoir disputé. On est serein, on est bien préparé mais la vérité ce sera le rectangle vert dimanche. On arrive sans pression aucune, on va jouer notre football.

Jose : Il n’y a pas de pression particulière, j’ai des joueurs expérimentés et intelligents pour bien gérer ça. On se donne les moyens de faire un gros match dimanche, dès demain on se met au vert à Ajaccio pour éviter la fatigue du trajet. On va en profiter pour visiter un peu et voir des amis. Il y aura de la fraîcheur, on met tous les moyens de notre côté pour faire quelque chose de beau. Le moindre détail a son importance, j’ai récupéré tous les blessés, on est prêt et il faut répondre présent d’entrée.

Que pensez-vous de ce championnat ?

Christophe : C’est un championnat très serré dans lequel tous les points valent cher. Chaque week-end on sent que toutes les équipes sont en danger par rapport à ce nouveau système pour le maintien.

Jose : Je m’aperçois que tout le monde peut battre tout le monde. Les matchs sont compliqués, c’est vraiment dur et pas évident de prendre des points tous les dimanches. Par exemple nos deux matchs contre Ghisonaccia ont été deux combats du début à la fin et on aurait pu perdre chez eux avec de leur côté, le pénalty loupé à la dernière minute.

Qui va finir à cette fameuse 6ème place ?

Christophe : Je pense que Furiani va réussir à tirer son épingle du jeu.

Jose : Je pensais qu’Aleria devait se sauver mais je m’aperçois que c’est compliqué et serré. Dire un pronostique sur ça c’est compliqué.

Qui va finir champion ?

Christophe : Bastelicaccia (rires)

Jose : Calvi, on va tout faire pour y arriver. L’équipe qui finira en tête aura méritée sa montée.