N3 Corse MédITW

Jean-Luc Negroni (EFB) : « Une décision aberrante, alors que le championnat est plié »

06/03/2019 à 16:28

Ce match entre l'Etoile Filante Bastiaise et le SC Bastia devait avoir lieu initialement le week-end dernier. Il a finalement été décalé à ce dimanche 10 mars du côté... d'Ajaccio ! La FFF a évoque des questions d'éthique pour ne pas laisser cette rencontre de N3 (D) se jouer à Furiani. Une situation aberrante qui a fait monter au créneau, des élus politiques, mais aussi Jean-Luc Negroni, président de l'EFB, qui revient sur toute cette agitation de ces derniers jours, autour de cette affaire.

Monsieur Negroni, aujourd’hui une chose est sure, vous ne jouerez pas ce choc face au SC Bastia sur votre pelouse…

C’est certain. La décision s’est faite assez simplement. Sur le calendrier, le match était prévu sur notre pelouse. Or, nous ne pouvons accueillir que 1200 spectateurs, alors que les estimations préfectorale étaient de 3000 supporters sur cette rencontre.
Pour des raisons de sécurité et d’ordre public la préfecture nous a indiqué qu’il était donc impossible de jouer ce match dans notre stade, du fait qu’un nombre important de supporters allaient se retrouver à la porte, avec forcément l’envie de rentrer.

Que s’est-il passé par la suite après cette décision ?

La seule solution pour nous, était de déplacer la rencontre. Décision prise avec la préfecture, nous avons informé la FFF qu’il y avait un changement de terrain. Nous avons désigné le stade Armand-Cesari propriété de la communauté d’agglomération bastiaise, dont nous faisons partie et avons à ce titre la possibilité de l’utiliser quand un événement exceptionnel l’exige.

La Fédération Française de Football ne l’a pas appréhendé de cette manière.

On a eu la mauvaise surprise de constater par PV que la FFF s’opposait totalement à ce que la rencontre se joue à Furiani. Ils ont mis en avant l’équité sportive par rapport aux autres clubs du championnat, en mentionnant que le SC Bastia serait en position de recevoir une fois de plus. Pourtant Armand-Cesari est le seul terrain de Bastia, en mesure d’accueillir cette rencontre, et je le répète, nous avons tout à fait le droit, nous l’Etoile Filante Bastiaise, de recevoir un événement sportif dans cette enceinte.

Que pensez-vous du fait de devoir jouer ce match à Ajaccio du côté de Mezzavia ?

C’est une aberration, tout simplement. Quand la FFF parle d’équité sportive elle oublie complètement de nous inclure dans l’équation.
D’autant plus que plus personne n’a de doute, le championnat est plié et le SC Bastia fera le job jusqu’au bout pour la montée en N2. Cette décision nous pénalise à tous les niveaux, sportif et financier. Un déplacement à Ajaccio en cette période de l’année exige une organisation différente et coûteuse. La recette qu’on fera à Ajaccio ne nous permettra peut-être pas de rentrer dans nos frais, comme ça aurait été le cas si on avait joué à Bastia. Pour un club comme le notre, la moindre recette est importante.

Un dernier mot à ajouter ?

On a encore un mince espoir de jouer ce match à Bastia. Les élus de la CAB de la CTC et de la mairie de Bastia sont montés au créneau, pour affirmer que l’EFB avait le droit d’utiliser Armand-Cesari quand un événement l’impose. Les courriers ont été envoyé la semaine dernière, on est dans l’attente d’une nouvelle décision et pourquoi pas d’une prise de conscience de la FFF du bien fondé de notre demande.
On se pliera bien entendu à la décision finale mais je trouve regrettable d’en arriver-là, et de devoir se déplacer à Mezzavia même si je remercie les dirigeants du GFCA de nous accueillir.