ITW ACA

L’interview de Johan Cavalli sur le site de l’AC Ajaccio

07/03/2018 à 11:27

Le capitaine de l'AC Ajaccio revient sur la défaite à Bourg-en-Bresse, et parle du match à venir face à Quevilly. Sans oublier de saluer les supporters qui ne cessent d'encourager et d'accompagner l'équipe dans toute la France. Une interview à retrouver sur le site officiel de l'AC Ajaccio.

Après la défaite à Bourg-en-Bresse, l’heure est à la mobilisation au sein du vestiaire Acéiste ! L’état d’esprit est combatif et la solidarité doit demeurer jusqu’à la fin du championnat pour accrocher les meilleures places. Et ces paroles ne sont pas anodines puisqu’elles émanent du Capitaine Johan Cavalli, désormais joueur le plus capé de l’histoire de l’ACA. Entretien.

Johan, est-ce que la défaite à Bourg-en-Bresse est digérée au sein du vestiaire ?
C’est vrai que la défaite a été difficile à encaisser. Malheureusement c’est le football, il faut arriver à tourner la page le lundi pour repartir de l’avant. Les conditions de cette défaite et le sentiment d’être passé à côté d’un match que nous maitrisions sont difficiles. La victoire nous aurait permis d’entamer une série dont nous avons besoin pour rester en haut du tableau. Nous sommes désormais concentrés sur la rencontre de vendredi contre Quevilly.

Sans occulter les difficultés rencontrées à Bourg, ne faut-il pas dédramatiser cette défaite ?
Oui il faut dédramatiser. Nous n’en avons pas fait des caisses après la victoire contre Sochaux (3-2), il ne faut pas en faire trop non plus après Bourg (5-4). C’est une marche de loupée, c’est regrettable car nous aurions pu prendre de la distance avec le groupe d’équipes qui est ensemble derrière Reims. Mais nous sommes encore dans ce groupe-là, à nous de faire ce qu’il faut à domicile pour justement réenclencher la marche en avant.

Comment vous abordez la rencontre contre Quevilly justement, un autre concurrent qui joue sa survie ?
C’est le genre de match que nous connaissons et auquel nous avons souvent buté. Il faut le prendre avec le maximum de sérieux ! Nous arrivons à hisser notre niveau de jeu face aux équipes du haut de tableau, à nous de ne pas pêcher contre des équipes qui ont du mal. Il s’agit d’une équipe difficile à jouer, à nous d’être prêts car il faut réussir à remporter les trois points.

Johan en tant que capitaine et joueur d’expérience, quels sont les ingrédients selon toi pour réussir face à Quevilly et dans toutes les prochaines échéances jusqu’au bout du championnat ?
Il faut de la solidarité encore plus ! Même si nous n’étions pas voués à jouer la montée, nous nous rendons compte que nous avons quelque chose à accrocher. Il faut rester solidaires et pas nerveux, le coach a aussi insisté là-dessus. N’oublions pas d’où on vient, ce n’est pas d’être langue de bois, mais il faut prendre cette fin de saison comme un bonus ! Si on accroche un barrage ce sera extraordinaire pour nous. Prenons tout ça comme quelque chose de positif.

Vous êtes dans l’attente d’un soutien encore plus massif à Timizzolu pour les prochaines rencontres ?
Je veux remercier ceux qui sont là et qui nous accompagnent depuis le début de la saison. Comme l’Orsi Ribelli qui multiplient les initiatives cette saison, ils se sont encore déplacés pour nous voir évoluer à Bourg-en-Bresse. On connaît les voyages qu’ils font, à l’heure où ils partent et quel jour ils rentrent. Je veux les saluer pour ce nouveau déplacement, on pense vraiment à eux. Les lendemains de déplacement on pense à eux qui rentrent dans des conditions difficiles. À domicile aussi ils sont là et de plus en plus nombreux. Si on peut attirer de nouvelles personnes cela nous fera du bien, on voit à Nîmes qu’il se passe quelque chose. La ferveur influence les matchs. J’ai bon espoir que l’on attirera plus de monde pour cette fin de saison.

Comment se porte le groupe à ce jour ?
L’état d’esprit est très bon. Le lundi il y a un petit peu de nervosité en pensant au résultat de Bourg mais après les têtes restent froides. Nous essayons de positiver même sur un résultat négatif pour rebondir et mettre les ingrédients nécessaires le vendredi d’après.

Ce sera un petit peu le jeu des chaises musicales jusqu’à la fin de la saison dans ce top 5 ?
Nîmes à un petit matelas mais je dirai que les 4 équipes après Reims les plus régulières obtiendront ces places qualificatives pour les barrages ou cette deuxième place. On voit des équipes qui reviennent, d’autres qui marquent le pas… tout ne tient qu’à la régularité. À nous d’être réguliers dans nos performances.

 

Réalisée par l’AC Ajaccio