ITWFCBB

Tavenot : « J’ai laissé 14ans de ma vie au Sporting »

14/02/2018 à 17:43

Benoit Tavenot est le nouvel entraîneur de Bastia Borgo. Il remplace Christophe Taine au pied levé, parti à Fleury. Dans un premier temps jusqu'à juin, il a pour mission d'essayer de faire monter l'équipe fanion actuellement 2ème d'un championnat tronqué par un grand nombre de matchs en retard, en National. Interview du nouvel homme fort d'un club aux grandes ambitions.

Bastia Borgo est votre premier club depuis la chute du Sporting…

Avant Bastia Borgo je n’ai connu que le Sporting Club de Bastia. J’y ai passé 14 ans, je me suis occupé des jeunes en étant directeur du centre de formation, j’ai également entraîné la CFA 2, et j’ai été entraîneur adjoint en équipe première notamment lors de la montée en Ligue 1 aux côtés de Frédéric Hantz. L’écroulement du club m’a marqué, j’y ai laissé 14 ans de ma vie, on ne s’attendait pas à mourir de la sorte et ça a vraiment été catastrophique pour tous les salariés du club. Maintenant je pense au présent, ça fait du bien de retrouver les terrains, même si le stade de Furiani se trouve très près.

Pourquoi avoir répondu si vite de manière favorable à la demande du club ?

J’étais déjà sur place et j’avais besoin de retrouver le terrain tout simplement. C’est un club où il y a de vrais moyens pour travailler avec de bonnes structures, c’est en partie pour ça que j’ai accepté ce projet. Tout s’est passé très vite, 4 jours en arrière j’étais sur mon canapé à regarder la Ligue 1 et maintenant me voilà à la tête d’une équipe ambitieuse.

Comment s’est passé votre premier entraînement hier matin ?

J’ai vu individuellement l’ensemble de l’effectif jusqu’à aujourd’hui encore, c’est très court il y a un match important qui arrive vite ce week-end à Amiens. J’ai vu cette équipe évoluait quatre fois, il faut que j’apprenne à connaître les joueurs surtout que je n’ai pas suivi plus que ça leurs derniers matchs. On va aborder ce match avec ambition, en essayant de rester sur la dynamique de mon prédécesseur Christophe Taine. Par la suite, avec cette semaine sans match, ça va nous permettre de mieux se connaître et de travailler à ma façon avec ce groupe motivé.

Quels sont vos objectifs sur cette deuxième partie de saison ?

Si on veut être devant à la fin, il faut augmenter le rythme concernant le nombre de points. Aujourd’hui le parcours est bon jusqu’à présent, mais si on veut monter il faut que ce soit excellent. Il y a eu beaucoup de matchs nuls, c’est un frein et si on continue comme ça forcément on sera décroché par rapport aux équipes qui ont des matchs en retard à disputer. Avec les dirigeants on a pas parlé de classement, on veut finir la saison du mieux possible et dans tous les cas le projet continuera, il n’est pas sur seulement une année. C’est une fusion il ne faut pas l’oublier, il y a des choses à digérer,  et à terme forcément le club avancera ! A nous d’avancer au plus vite..

Pour l’instant vous êtes ici jusqu’en juin. Est-ce possible de vous voir prolonger par la suite ?

Oui c’est possible, je ne ferme pas du tout la porte mais il ne faut pas se précipiter. Les dirigeants et moi-même, on se laisse chacun voir de notre côté si il y a matière à avancer plus longtemps ensemble ou pas. J’ai à faire à des personnes que je connais depuis très longtemps, une vingtaine d’année pour certains.