InterviewN3

Papa Maissa Top, le nouveau Lion de Beaucaire

13/07/2020 à 16:32

Il est peut-être l'une des bonnes pioches de ce mercato. Le Stade Beaucairois 30 (N3) vient de se renforcer avec la venue de Papa Maissa Top, un défenseur central athlétique (1,90m). A une semaine de la reprise de l'entraînement, ce jeune joueur se confie sur son parcours et ses ambitions.

Papa Maissa Top, pouvez-vous vous présenter ?

J’ai 22 ans. Je viens du Sénégal. Je suis venu en France il y a 2 ans où j’ai joué durant mes premières années avec l’équipe réserve du SC Toulon, en R1. Ensuite, je suis passé par Uzès (R1) avant de venir à Beaucaire.

Comment s’est déroulée votre arrivée en Europe ?

Je jouais dans le championnat Sénégalais. Je voulais essayer d’aller jouer à un niveau supérieur, dans un championnat beaucoup plus huppé. Il y a un agent qui m’a repéré. Je suis parti en Espagne. Il m’a amené faire des essais dans des clubs en Espagne. Je voulais montrer mes capacités à l’étranger. C’est un rêve pour moi de venir jouer en Europe. C’est un rêve pour tous les jeunes footballeurs. Donc je suis très heureux de pouvoir le faire.

Votre adaptation a-t-elle été difficile ?

Au début, cela n’a pas été facile. J’ai fait pas mal de sacrifices. J’ai laissé toute ma famille au Sénégal donc c’est des sacrifices pour réussir dans la vie et atteindre mes objectifs professionnels. Au niveau football, cela n’a pas non plus été simple. La France et le Sénégal sont deux championnats très différents. Petit à petit, au fil du temps, je me suis adapté.

Comment s’est passée la saison dernière ?

Quand j’étais à Uzès l’année dernière, j’ai joué 3 ou 4 matchs juste avant que le championnat ne soit arrêté. J’ai démarré la saison à Toulon, puis au mercato, l’entraîneur m’a contacté pour venir signer à Uzès. J’ai fini la saison là-bas. Ensuite, j’ai pu faire des séquences vidéo grâce à Adrien Baldo, un analyste vidéo que je remercie énormément pour son travail. C’est à partir de ce moment-là que le président de Beaucaire m’a contacté par le biais de mon agent.

Comment êtes-vous arrivé à Beaucaire ?

Le président et l’entraîneur m’ont appelé pour me présenter le club de Beaucaire. Nous avons longuement parlé du projet sportif. C’était très intéressant car ils cherchaient des jeunes motivés et travailleurs. Le discours m’a plu et m’a conforté dans l’idée de venir ici. En plus, je connaissais déjà la région.

Tout donner pour l’équipe”

Quels sont vos objectifs individuels et collectifs ?

Dans ma vie, j’ai tout laissé pour le football donc j’ai toujours eu des objectifs. Au niveau personnel, j’ai des objectifs en vue pour le futur. Concernant l’équipe, j’espère pouvoir l’aider à gagner. Je vais faire le maximum pour le collectif. Il faut que l’on se donne à fond à chaque rencontre pour décrocher le plus de victoires possibles.

La poule s’annonce relevée. Le fait de jouer contre des équipes professionnelles doit être particulièrement motivant…

Oui, cela donne envie. Mais personnellement, le fait de jouer contre une équipe professionnelle ou amateure ne change pas forcément grand chose. Mon état d’esprit, c’est de toujours jouer à fond et de tout donner pour l’équipe. C’est intéressant pour nous de jouer des réserves professionnelles car ce sont des équipes plus structurées. Ce sera un beau défi à relever. Mais je suis un travailleur donc peu importe le niveau des équipes, il faudra se battre à chaque rencontre.

Quels sont vos qualités et vos défauts ?

Pour mes qualités, je dirais que je suis un bon relanceur. J’apprécie le fait de pouvoir faire jouer l’équipe. Je n’ai pas non plus peur d’aller au duel aérien, c’est quelque chose que j’aime bien. Je suis plutôt un joueur athlétique, de par mon gabarit. J’ai un défaut sur lequel je dois encore travailler et m’améliorer. Je suis un joueur de caractère. Je ne m’énerve pas mais je n’aime pas perdre.

Y a-t-il des personnes que vous voudriez remercier ?

Tout d’abord, je voudrais remercier ma femme et ma famille. Ils ont fait beaucoup de sacrifices pour moi, et je leur en suis très reconnaissant. Ce sont eux qui m’ont poussé à tenter ma chance. Je remercie aussi Faouzi, ainsi que tous mes entraîneurs. Ils m’ont beaucoup aidé à progresser. Il y a aussi les dirigeants du SC Toulon qui m’ont accueilli en France, en particulier Guillaume Deville, Doni Alves, Youssef Sif, Fafa, Zanotti, Patrick… Merci aux dirigeants d’Uzès pour leur accueil. J’ai une pensée particulière aussi pour les responsables du Centre de Formation Africa Foot dans lequel j’ai été formé, à Dakar, au Sénégal. J’ai une pensée pour tous ces responsables qui travaillent dur pour que l’on réussisse.

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Je vais tout donner pour faire une bonne saison avec Beaucaire et réaliser mon rêve de devenir professionnel. C’est cela mon objectif. Devenir professionnel d’ici quelques années. Ce n’est que le début.