Excellence15ème journée

A l’US Auriac, Bertrand Castille, au rayon sport-co !

03/03/2017 à 15:56

Bertrand Castille, le capitaine de l'US Auriac, est un vrai "polymusclé" comme on disait autrefois des sportifs tout terrain capables d'embrasser successivement, et avec le même bonheur, plusieurs sports. Mais après avoir été basketteur et rugbyman, c'est bien au foot qu'il est revenu depuis six ans, à Auriac, en capitaine d'un groupe qui se prépare à défier les deux leaders d'Excellence. (par J.L.B.)

Quand il se promène à Decathlon, le capitaine de l’US Auriac sur Vendinelle file direct au rayon « sport-co » où il n’y a guère que les articles de handball qui ne lui sont pas familiers. Car pour les autres, il a déjà tout en magasin. Basketteur dans ses jeunes années, rugbyman de bon niveau, jusqu’en Fédérale 3 à Revel, Bertrand Castille est un touche à tout qui est tout de même revenu à ses premiers amours, toujours les plus marquants. « C’est aussi parce que j’ai retrouvé à Auriac des potes avec lesquels on est ensemble depuis six ans », nous dit-il aujourd’hui. Parce qu’il y est, lui aussi, tombé dedans quand il était petit, le foot s’est donc rappelé à son bon souvenir. Et c’est à Auriac sur Vendinelle, dans sa zone d’intervention  privilégié, à l’est de Toulouse, qu’il va certainement donner ses dernières années de sportif, dans un club qui espère surfer sur la nouvelle dynamique née de ses nouvelles installations. « Nous n’avions qu’un terrain d’entraînement qui était trop usé et utilisé, cette nouvelle surface de jeu nous permet de le ménager et de disposer de meilleures conditions, se félicite le capitaine. Ce nouveau stade nous a donné un nouvel élan. » Tellement que depuis, les joueurs de Pierre Boutié n’y ont toujours pas perdu. « Outre le maintien, qui reste notre priorité de cette fin de saison, cette invincibilité à domicile est aussi un challenge qui nous tient à coeur. » Qu’il soit relevé et c’est le maintien qui serait au bout du chemin.

« On stagne un peu, peut-être faudrait-il se mettre plus en danger, sortir de nos habitudes »

Mais la série est en grand danger avec la perspective de recevoir, tour à tour, deux des favoris de cette Excellence : Rangueil ce samedi et Pouvourville la semaine prochaine. Sachant que l’Inter FC et Aussonne B ont concédé le nul (0-0) au stade Coeur Lauragais, le salut des deux prétendants à la montée passe aussi par un succès en terre auriacaise où les coéquipiers de Castille ne lâchent rien, forts de la troisième meilleure défense de la poule (10 buts en 14 matchs). Dans ce collectif cohérent, le coach peut compter sur la polyvalence de son « polymusclé », qui aura joué à tous les postes, devant, derrière et au milieu, avant la même efficacité. De la deuxième série de district à l’Excellence, Bertrand Castille aura été un des éléments moteurs de la montée en puissance de son club. « Un électron libre » comme il se définit lui même, conscient que, pour continuer à progresser, il faudrait certainement sortir des sentiers battus. « On stagne mais c’est normal car le groupe est le même depuis longtemps. Et ça manque certainement de concurrence, on est bien ensemble, c’est confortable, et c’est un vrai plus à certains moments, mais pour espérer franchir un cap, peut-être faudrait-il se mettre plus en danger, sortir de nos habitudes… » Se faire un peu violence. On appelle ça aussi un dépassement de fonction qui permettrait à tout un groupe de vivre une quatrième accession.

J.L.B.

Bertrand Castille – 30 ans – Joueur de foot à Lanta (1996-2001) et Auriac (depuis 2010), joueur de basket à Caraman (2001-2004), joueur de rugby à Revel (2004-2010)

Crédit photo : site officiel du club