R3, poule F6ème journée

Kader Adda (Castelginest) se méfie de Villefranche autant que… de ses joueurs !

09/11/2018 à 9:47

Capable du meilleur comme du pire, Castelginest reçoit le Stade Villefranchois ce dimanche pour rester au contact des premiers et rassure un coach qui ne sait jamais trop à quoi s'attendre avec ses joueurs.

Coach, êtes-vous satisfait de ce début de saison ? Depuis notre victoire à Biars (1-0), il y’a du mieux. En tout cas, on est loin de notre non match face à Launaguet (1-4), on a su se remobiliser. J’ai l’impression que nous sommes un peu mieux mais j’attends de voir car l’équipe m’a habitué à beaucoup d’inconstance : capable de gagner chez le premier et de perdre chez le dernier.

Est-ce un mal récurrent ? Depuis quatre ans que je suis à Castelginest, on a toujours eu du mal à démarrer les saison. Par contre, en général, on finit fort, à l’image de la saison passée où on marque la montée lors du dernier match. Mathématiquement, par rapport à ce passé là, on est mieux et on démontre davantage de qualité dans le jeu. On gagne des matchs que nous n’aurions pas gagné la saison passée, à l’image de celui de Fenouillet le week-end dernier (1-0).

« On saurait plus à l’aise en R2 »

C’est forcément mental ? Pas forcément. J’ai un groupe formé de joueurs qui seraient plus à l’aise en R2, où il y a plus de jeu. En R3, c’est plus rugueux et les pelouses sont de moins bonne qualité. Ce n’est pas un hasard si on a gagné à Biars, un samedi soir, sur une belle pelouse. Mes joueurs préfèrent ces conditions là, ce parfum de match un peu hors norme. A domicile, si nous sommes difficiles à battre, on peine à faire le jeu car notre pelouse est de mauvaise qualité et nous jouons le dimanche après midi. A ce sujet, nous devrions recevoir un nouveau terrain synthétique en 2019 et on se bat pour récupérer le stade de rugby, le club étant disparu, pour pouvoir jouer le samedi soir.

Donc les perspectives sont plutôt encourageantes ? Oui… même si, avec eux, je ne suis jamais vraiment rassuré. Notre premier ennemi, c’est nous ! Et contre Villefranche, une équipe mal classée que nous recevons, je suis très méfiant.