Bilan et perspectivesR3

Lionel Poisson (Salies/Mane) : « La montée, le fair play, Téoulé, Cintegabelle… »

03/06/2019 à 9:54

Nous démarrons ce lundi, et pour toute la semaine, une série d'entretiens avec les coachs qui ont fait la saison et qui nous offrent leur bilan, leurs souvenirs, leurs ambitions pour l'avenir. On démarre avec le promu en R2, Salies/Mane, mené par Lionel Poisson.

La saison vue par… Lionel Poisson, entraîneur de Salies/Mane

1/ L’image marquante de la saison

« Celle d’un football de l’humain au milieu de nos dirigeants et d’un club aux valeurs bien ancrées. Tout d’abord la corrélation entre le classement général de l’équipe et son positionnement au classement du fair-play. Ensuite l’altruisme des joueurs comme ce but offert à un partenaire par le capitaine pour lui permettre de retrouver la pleine confiance. Enfin, plus personnellement, l’expression d’une amitié forte avec Bernard Téoulé, comme ce fut le cas à l’US Ramonville ou à l’AS Muret avec mon ami Michel Brun. »

2/ L’équipe la plus séduisante de la poule

« Pour nous avoir battus à deux reprises, l’équipe de Cintegabelle est celle, sans conteste, qui nous a le plus marqués, même si nous étions très diminués au match aller. Les trente premières minutes réalisées au retour ont été de grande qualité pour nous surclasser et ont suffi pour gagner la rencontre sur notre terrain. D’autres équipes ont aussi été performantes pour bousculer les rapports de force à un moment de la saison, notamment PVG avec son quatuor offensif. »

3/ L’avenir, les ambitions…

« Entraîner ce club avec mes collègues des staffs est passionnant et je suis heureux de continuer cette aventure parmi eux. Le niveau montant va mettre à contribution nos capacités d’adaptation mais le groupe a des ressources dans son respect mutuel et dans son humilité. L’année prochaine, nous serons ambitieux car le jour où il n’y a plus ce désir de progresser techniquement dans le jeu, de s’améliorer tactiquement et de performer en terme d’efficacité face à plus fort, à quoi bon courir après le ballon ? Dans tous les cas, c’est une vision que nous partageons avec les jeunes U18/19 du club, et les deux ou trois joueurs qui nous rejoindront en R2. »