DH23ème journée

Anthony Couly (Pradines) : « On aurait signé tout de suite… »

19/04/2017 à 14:24

Depuis leur défaite à domicile face à Revel, le match qu'il ne fallait pas perdre, les joueurs de Barros restent sur quatre matchs sans victoire et se retrouvent dans l'obligation de ne pas perdre, ce week-end, face au leader auscitain, au risque d'endosser une treizième place qui compliquerait sérieusement leur opération maintien. Au pied du mur, Anthony Couly décrypte les enjeux de cette fin de saison. Et au delà... (par J.L.B.)

Le match face à Auch« Sans crainte… »

« Même s’il restera encore trois matchs derrière, cette réception du leader, parce que c’est le leader, et parce que nous sommes sur une série de quatre matchs sans victoire, demeure capitale. En même temps, on l’aborde sans crainte car on a toujours répondu présent face aux meilleurs, Blagnac ou Luzenac à domicile, même si à la fin on a fini par céder. On a paradoxalement plus de difficultés à appréhender les matchs face à des équipes de notre niveau. De toute façon, il n’y a pas trop de questions à se poser. Il nous reste quatre matchs pour nous maintenir, quatre matchs à gagner sans trop se projeter sur l’avenir car on ne sait pas encore combien d’équipe vient descendre. »

La situation au classement« On aurait signé des deux mains »

« En début de saison, en tant que promu, on aurait signé tout de suite des deux mains pour nous retrouver dans la même situation à quatre journées de la fin car tous les espoirs sont permis pour assurer le maintien. Maintenant, on ne peut pas négliger notre parcours, et regretter d’en être là alors qu’après nos trois victoires d’affilée en début d’année, nous avions la possibilité de nous mettre à l’abri. Malheureusement, nos deux défaites face à Onet et surtout Revel à domicile, nous ont fait mal, en même temps qu’elles les relançaient, surtout Revel. Peut-être qu’on s’est cru arrivé trop tôt, qu’on a manqué d’humilité en montrant moins d’envie face aux plus faibles. »

« Même si on perd face à Auch… »

Son bilan personnel « En dents de scie »

« Mes prestations ont été un peu à l’image de l’équipe : en dents de scie. J’ai joué deux mois avec une élongation, j’ai eu du mal à m’entraîner donc physiquement j’étais moins bien et ça a rejailli sur mes performances. Maintenant, il ne s’agit pas de trop cogiter, surtout de rester concentrés jusqu’au bout. Même si nous perdons face à Auch, on sait que rien ne sera perdu à condition de tout donner sur les trois derniers matchs. »

Son avenir« Une mutation sur Toulouse »

« Ayant obtenu ma mutation professionnelle sur Toulouse, il y a de grandes chances pour que je ne sois plus à Pradines la saison prochaine. Mais je ne pense pas encore à ça, je veux rester mobilisé sur cette fin de saison, on verra une fois le maintien acquis ce qu’il convient de faire… »

propos recueillis par J.L.B. 


Anthony Couly – Né le 8 novembre 1991 à Cahors – 1,82 m – 78 kg – Joueur à Begoux, Cahors, Pradines – Profession : Facteur


Le programme de Pradines

23ème journée, samedi 22 avril 2017 

  • Pradines – Auch à 19h

24ème journée, dimanche 30 avril 2017

  • Rodez Aveyron B – Pradines à 15h

25ème journée, samedi 13 mai 2017 

  • Pradines – Muret à 19h

26ème et dernière journée, samedi 20 mai 2017 

  •  Golfech-st Paul – Pradines à 18h

Le classement


Photo : Anthony Couly et Pradines ont encore la possibilité de sortir de cette saison par le haut. (crédit : DR)