ChroniqueEric Carrière

Les coachs passent, les projets sportifs doivent rester…

11/03/2017 à 6:00

Pour le moment, six clubs de Ligue 1 ont changé de coach en cours de saison (Bastia, Nantes, Marseille, Lille, Montpellier et Lorient)… et pas mal de personnes de s'en offusquer alors que cette tendance, qui ne date pas d'aujourd'hui, est aussi profondément liée à l'évolution du football et de notre société. Quels que soient les métiers, les carrières sont plus courtes, les trajectoires moins linéaires. Les entraîneurs sont soumis à tellement de concurrence, à des enjeux économiques toujours plus grands, qu'ils doivent avoir conscience que le court terme est devenu primordial.

Ceux qui le négligent parce que leur projet sportif se profile sur deux ou trois ans, ou plus, se mettent forcément en danger lorsque les résultats à court terme ne sont pas bons. Ceux qui le regrettent au prétexte parfois qu’on leur a « savonné la planche »…

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER L’INTÉGRALITÉ DE LA CHRONIQUE SU ACTUFOOT.COM