DH19ème journée

Deux ou trois choses qu’on sait d’Ibou Sow (FC Blagnac)

18/03/2017 à 6:00

Blagnac plie mais Blagnac ne rompt pas. Après un début de saison qui avait pu faire croire en un cavalier seul des Caouecs, l'après épopée coupe de France a été difficile à gérer. Des huit matchs qui ont suivi l'élimination face à Niort deux seulement se sont transformés en victoire. Pas de quoi décoiffer Ibou Sow, le capitaine, sûr du potentiel de son groupe, prêt à tirer les marrons du feu (LAP-Auch) ce week-end face à Golfech. (par J.L.B.)


Il vient de loin –
 « Jeune Sénégalais, j’ai débarqué en France, en région parisienne, sur les conseils d’un agent qui m’a rapidement abandonné, et j’ai pas mal galéré. Sans club, sans papier, j’ai du me débrouiller tout seul car aucun club ne souhaitait prendre le risque de m’engager. J’avais été international dans mon pays des U16 aux U20 et j’avais pourtant le niveau. Heureusement, j’a pu compter sur la solidarité de la communauté sénégalaise de la capitale pour m’en sortir… et sur le club de Colomiers qui m’a payé le billet de train pour faire un essai et qui a régularisé ma situation »

Il a connu quatre montées – « Avec Colomiers, j’ai connu la montée en CFA2, en CFA et en National, et j’ai beaucoup progressé avec les coachs Frédéric Pons et Williamn Prunier. Je rêvais de jour à ce niveau à mon arrivée en France. Avec le Toulouse Rodéo, qui m’a aussi bien accueilli, on est monté en CFA2. J’espère en connaitre une cinquième avec Blagnac car nous n’avons pas d’autres ambitions que la montée. »

« Connaitre une cinquième montée avec Blagnac… »

ll ne va rien lâcher« On sort d’une période difficile mais, mentalement, on a bien réagi et on ne va rien lâcher, on est costauds et sûrs de notre force. Lorsqu’on a vu qu’on irait loin en coupe de France, on se doutait que ça allait nous jouer des tours, nous entraîner vers des périodes plus difficiles, des creux inévitables. On les a traversés après le coup d’arrêt de notre défaite à Luzenac, des difficultés à gérer la trêve, la reprise etc. et on est toujours là, prêts à aller chercher cette montée. On le sent aux entraînements depuis quelques temps, même dans les petits jeux qu’on fait, ça court, ça gagne les duels ! »

Il a trouvé la stabilité« J’ai beaucoup de plaisir à jouer avec des jeunes aussi concernés et réceptifs, à qui j’essaie de transmettre mon expérience. Ça me plait et ça me rassure pour la suite quand je les vois progresser. Parce que je n’entends pas m’arrêter. J’ai trouvé un équilibre entre mon travail à Décathlon, mes petites filles et le foot. Je jouerai donc tant que physiquement je pourrais faire les efforts. J’apprécie d’av

oir autant de confiance de la part du coach et quand c’est comme ça, en réponse, je donne tout. Blagnac mérite de jouer en CFA, on va tout faire pour l’y (r)amener. »

propos recueillis par J.L.B.


Ibrahima Sow – 34 ans – Défenseur central de Champigny/Marne (2004-2007), Colomiers (2007-2015), Toulouse Rodéo (2015-2016), Blagnac FC (depuis 2016) – Profession : salarié chez Decathlon.