CommingesOù va ton football

Un dossier de reprise du club rejeté à Saint Gaudens…

17/05/2017 à 10:09

Dans le cadre de notre dossier "Comminges, où va ton football ?", Laurent Magri, un ancien dirigeant du club de Saint Gaudens, a souhaité apporter son éclairage et porter à notre connaissance le projet de reprise qu'il a initié pour relancer le club de la sous-préfecture... et qui a été rejeté par les dirigeants actuels.

« A la veille d’une réforme territoriale le bilan présenté par le club phare du Comminges est quelque peu à l’opposé du rang qui devrait être le sien. Voilà maintenant trois saisons que le Comminges Saint Gaudens Football 2014 est embarqué dans un spirale tirant vers le bas l’ensemble du foot commingeois. Le rôle de locomotive du foot commingeois n’est plus du tout assuré par le CSGF à présent rejoint, et même dépassé, par des clubs émergeants voisins tels que Villeneuve de Rivière, Aurignac (encore en course pour une possible montée en Promotion Honneur) ou encore Boulogne, l’Isle en Dodon et Salies du Salat qui évoluent en PH, sans oublier Cazères en DHR.

Le lourd travail de formation annihilé en quelques mois

Le mal est encore plus profond que la simple fenêtre des séniors. En effet, hormis la catégorie U13 qui sort son épingle du jeu, l’ensemble des autres catégories s’est vue descendre de niveau en deux saisons. Tout le travail de formation réalisé par des personnes compétentes (Serge Soulés, pour ne citer que lui, qui ont amené ces générations au niveau Honneur Ligue y côtoyer les plus grands clubs de la région) est perdu. Aujourd’hui ne reste que ce qui a pu être sauvé et le constat est là aussi désastreux. A titre d’exemple sur la catégorie des U19, censée être le fruit de toutes les autres catégories, seulement quatre joueurs sur la trentaine utilisés sur les deux dernières saisons sont encore licenciés au club ! Pourquoi ces jeunes, logiquement promis à un bel avenir au sein du club, ont-ils choisi d’accepter et de réussir d’autres challenges alors qu’ils étaient déjà dans le plus gros club du Comminges ? Ont-ils ressenti un manque de confiance à leur égard ? Qui sait ?

Ecart entre le financier et les résultats sportifs

Fort d’un budget de fonctionnement dont l’apport principal est la subvention de la mairie toujours fidèle au club (cf : l’article de La Dépêche du Midi du 29/12/2016 où était présenté un montant de subvention de 53 500 euros pour le CSGF) malgré la chute des résultats sur ces trois dernières années, le club s’est vu proposer cette année l’aide d’une figure emblématique du Comminges, Mr Jean Adoue autour de Laurent Magri, soutenus par d’anciens joueurs du club. Cette aide matérialisée par un véritable projet sportif et extra sportif (création d’une section sport-études au collège Leclerc de Saint Gaudens, pôle football, création d’un restaurant sur le complexe de Sède devant aider à l’auto financement du club pour partie, aménagement de l’ancien centre d’équitation de Sède pour un bâtiment dédié aux associations sportives avec salle de musculation, dortoirs etc…) permettait à la mairie de baisser le montant de sa subvention de 30% par an au club CSGF sur les trois prochaines saisons permettant ainsi au club d’être moins dépendant et à la mairie de trouver une source d’économie de quelques dizaines de milliers d’euros. Après avoir été présentée à la mairie par MM. Adoue et Magri, les dirigeants du club n’ont pas jugé urgente une telle aide, la sentant sans doute trop dangereuse pour des intérêts plus personnels. Et maintenant ? Nous sommes aujourd’hui obligés de constater qu’un club comme Saint-Gaudens, sous-préfecture, est à la lutte avec des clubs de villages voisins. Vous pouvez l’imaginer, cela ne se fait pas à armes égales financièrement parlant… Gageons que la mairie de Saint-Gaudens saura impulser un souffle nouveau au sein du CSGF pour la (les) saison(s) à venir. »

Laurent Magri

Pour consulter l’article : « Comminges, où va ton football ? »