N2, groupe BMatch en retard

Patrice Maurel (US Colomiers) : « Depuis deux mois, une erreur… vaut un but ! »

11/02/2019 à 10:31

Colomiers n'a plus gagné depuis le 10 novembre dernier (Mont de Marsan) et reste sur une série de sept matchs sans victoire, dont cinq défaites d'affilée, quatre sur la plus petite marge, comme celle de ce week-end face à Sète, symptomatique des problèmes rencontrées par les jeunes joueurs de Patrice Maurel.

Patrice Maurel (US Colomiers) : « Depuis deux mois, une erreur vaut… un but ! »

 » C’est une période très compliquée pour nous car on est sur une série de cinq défaites. Sur ces cinq-là, il y en quatre où l’on perd sur un but d’écart et une autre sur un penalty. Cette fois, pour moi, le penalty était indiscutable. Nous avions, du fait de nombreux suspendus, un groupe très très jeune , mais les garçons ont répondu aux différentes contraintes du moment. Même si, encore une fois, on doit être plus efficace en première mi-temps, ce qui nous aurait permis de prendre les devants. C’est cependant un groupe qui ne lâche rien. Menés au score sur le premier tir et la première erreur de notre part, il n’a rien abandonné derrière. On a deux occasions dont une très très franche où le gardien adverse fait un arrêt incroyable. Et sur le contre ça fait penalty.

« On est un peu dans la même situation qu’en septembre… »

C’est très cruel pour notre jeune équipe car on a beaucoup de joueurs qui découvrent le niveau aujourd’hui. Il y a des choses encourageantes car on joue une équipe sétoise au complet et on montre qu’on peut faire de bonnes choses quand bien même certains sont encore dans un processus de formation. Mais, depuis deux mois, une erreur vaut un but. A nous de bosser dans l’efficacité, dans cette gestion des erreurs pour n’en faire aucune. Il faut garder cette fougue et continuer à lever la tête. On est un peu dans la même situation qu’en septembre : cinquièmes dans une série pas très positive où il faut être capable de l’arrêter avant de penser à se projeter au delà. Il faut se concentrer sur nous-mêmes et sur les forces-vives, car à l’entraînement on perd l’un de nos seuls joueurs expérimentés et pendant le match on perd notre capitaine. On a joué avec une charnière avec un joueur qui faisait son troisième match et l’autre son dixième. C’est pour ça que je suis malheureux pour eux mais ça fait partie de l’apprentissage, de comprendre que plus le niveau monte plus ça se joue sur des détails. Je vais m’appuyer sur le positif et être réaliste : c’est une période très difficile car dans les résultats on n’est pas raccord avec la qualité de nos contenus. Il va donc falloir aller chercher encore plus loin. »


N2, poule B, match en retard

  • Colomiers – Sète 1-2 (Coffi pour Colomiers)