CFA219ème journée

Pierre Ritter (US Castanet) : « Aller le plus haut possible… »

16/03/2017 à 10:23

A 20 ans, Pierre Ritter aborde sa deuxième saison de CFA2, attaquant titulaire d'un groupe qui se déplace à Cannet Rocheville ce dimanche en quête de points. Après avoir marqué son deuxième but en championnat face à Aubagne, l'ancien pensionnaire du sport-études de Castelnaudary, qui n'a jamais évolué en National chez les jeunes, savoure sa montée en puissance et ne veut surtout pas s'arrêter là. (par J.L.B.)

Pierre, après ce nul face à Aubagne, qu’allez-vous chercher à Cannet Rocheville, un gros morceau de la poule ? Des points ! On a encore manqué de réalisme face à Aubagne (1-1), il nous faut absolument progresser dans ce secteur pour pouvoir aborder notre fin de saison plus sereinement. Mais on aborde ce déplacement difficile dans le même état d’esprit que d’habitude, sans se mettre trop de pression et en continuant à rester fidèle à notre philosophie de jeu. L’an passé, alors que la situation était bien plus préoccupante, cela nous avait plutôt bien réussi. Cette saison, avec une équipe décrochée, Toulon B, on sait que tout peut aller très vite car les écarts sont très faibles.

Vous revenez de blessure depuis un mois, comment vivez-vous cette deuxième saison de CFA2 ? Lorsque je suis arrivé en U19 à Castanet, mon objectif était d’intégrer le groupe de CFA2 le plus vite possible. J’y suis parvenu la saison passée et après quatre mois sur le banc, à être patient, positif et accrocheur aux entraînements, j’ai su saisir l’opportunité offerte par le coach. Aujourd’hui, après une blessure qui m’a tenu éloigné des terrains en fin d’année (rupture d’un ligament croisé d’un genou, non opéré : ndl), j’ai repris depuis un mois et j’essaie de conserver ma place. Je sais que rien n’est acquis, qu’il faut sans cesse se remettre en cause.

« Tant que je n’aurais pas l’impression d’avoir été au bout de mes possibilités, je ne lâcherai pas ! »

Depuis vos jeunes années, dans la Montagne noire du côté de Saissac, votre premier club, quel rapport avez-vous eu au football ? J’ai toujours essayé de jouer au meilleur niveau, c’st pour ça que j’ai rejoint Colomiers pendant trois ans, tout en étant au sport-études de Castelnaudary la semaine. Je n’a jamais eu l’opportunité d’intégrer un centre de formation mais je n’ai jamais lâché pour autant mon ambition de jouer le plus haut possible. Aujourd’hui encore, j’essaie de tout mettre de mon côté pour continuer à progresser. J’ai beaucoup sacrifié au football donc tant que je n’aurais pas l’impression d’avoir été au bout de mes possibilités, je ne lâcherai pas !

Quand vous parlez de sacrifices, de quoi s’agit-il exactement ? J’ai quitté le cocon familial assez tôt, à 14 ans. Depuis, je gère les sorties avec les potes pour les réduire au minimum. Dans les périodes de repos, je fais en sorte de continuer à m’entraîner individuellement. Je ne pars pas en vacances pendant les périodes de préparation de saison… Mais ça me parait évident pour espérer continuer à progresser. Je n’a que 20 ans et je me pose souvent la question de savoir jusqu’où je peux aller…

Avez-vous la réponse ? Je me sens en tout cas capable de jouer plus haut car je travaille beaucoup pour ça. Si l’occasion se présente un jour…

propos recueillis par J.L.B. 


Pierre Ritter – 20 ans – Attaquant de Saissac, Colomiers (2011-2014), Castelnaudary, DH (2014-2015), Castanet, CFA2 (depuis 2015) – Bilan : 32 matchs de CF2 (4 buts) – Profession : Bac pro, en recherche d’emploi.

Crédit photos : site officiel du club (Daniel Drouet)