Débat

QI football, intelligence de jeu… quesako ?

07/05/2019 à 17:26

Revenue à la mode cette saison, du côté de l'Ajax, avec l'émergence d'une nouvelle génération dorée, l'intelligence de jeu n'est évidemment pas le monopole des jeunes Néerlandais, comme elle ne l'est pas depuis des décennies des Catalans du Barça, ou plus loin de nous des Canaris de Coco Suaudeau. Pourtant, on attribue généralement plus de qualités intellectuelles aux joueurs capables de produire ce football offensif de mouvements, éminemment collectif, qu'à ceux qui se contentent d'un jeu plus restrictif basé sur l'organisation défensive et la recherche des duels. L'analyse est forcément faussée qui fait trop peu cas de la capacité d'adaptation nécessaire à tous les joueurs de très haut niveau et qui, au moins autant que la créativité ou la vision du jeu, est un élément à part entière de ce qu'on appelle le QI footballistique !

En 2012, alors qu’il était sélectionneur d’une équipe de France en difficulté sur la scène internationale et encore profondément marquée par les effets de la catastrophique Coupe du monde en Afrique du Sud, Laurent Blanc proposait une analyse sans concession de l’état du football français : « Il nous manque avant tout de l’intelligence de jeu, une qualité de plus en plus rare dans le football, et largement plus efficace que des joueurs capables de faire des exploits individuels. (…) C’est une évolution à l’image de celle de notre société de plus en plus individualiste. Le foot devient de plus en plus égoïste, on s’intéresse d’abord à ses stats, à son match plutôt qu’à celui de l’équipe. » Il faut dire qu’en matière d’égoïstes narcissiques, le Président avait eu son compte chez les Bleus avec la génération Nasri, Anelka ou Evra. L’histoire et le parcours de la plupart de ceux qui sont restés dans le bus, du côté de Knysna, ne respirait effectivement pas l’intelligence. Mais encore faut-il s’entendre sur le terme « intelligence » surtout quand on lui colle un ballon entre les neurones.

Intelligence situationnelle, émotionnelle… et collective

Lire l’article complet sur Actufoot.com

QI football, intelligence de jeu… quesako ?