Féminines

Qui es tu Charlène Furio ?

26/02/2018 à 18:51

Toute jeune internationale U16 avec l’équipe de France, Charlène Furio revient tout juste d’une semaine en Grèce où elle a remporté avec les Bleuettes le Tournoi de Développement UEFA. Petit portrait d’un potentiel futur grand nom du football féminin français…

Comment t’es venue cette passion du foot ?

J’ai mon grand frère qui fait du foot, et avec ma sœur jumelle, on allait le voir à tous ses matchs. On a toutes les deux commencé le foot en 2008 à l’âge de 5-6 ans à Castelnau d’Estretefonds. A partir de 2013 quand j’étais en 6ème, j’étais en section sportive à Salies du Salat jusqu’à ma 3ème. Je suis ensuite allé au Pôle, c’est là où j’ai pu être sélectionné avec l’équipe de France jeune. Entretemps, en 2014, je suis rentré au TFC.

 

Et tu voudrais prolonger l’expérience chez les seniors ?

J’aimerais bien pouvoir être professionnelle, même si ce n’est pas encore trop développé chez les féminines pour tout ça, mais c’est encore compliqué, ça commence à peine.

 

Si tu devais nous qualifier ta façon de jouer, tu dirais quoi ?

Je ne suis pas très athlétique, je suis davantage technique. Je dirais que je suis plus combative avec une forte mentalité.

 

Du coup, tu reviens de Grèce, comment c’était là-bas ? et ça t’a apporté quoi ?

C’est la première fois que je suis en sélection. Au premier match, j’étais un peu blessée donc ils m’ont fait joué que 10 minutes. Le match suivant, j’ai joué toute une mi-temps et le dernier j’ai joué toute la rencontre. Après, on avait un bon groupe, on arrivait à bien s’entendre sur le terrain. Au fur et à mesure des matchs, on arrivait à bien progresser et mieux jouer collectivement. J’ai pu avoir de l’expérience internationale, en rencontrant d’autres équipes d’autres pays.

 

Et avec le TFC tu en es où ?

Je suis chez les U19 Nationaux. On n’est pas monté en phase élite. Au niveau du championnat, on a eu une victoire importante contre Marseille, où bien sûr je n’ai pas joué.

 

A côté du foot, tu fais quoi ?

Scolairement, je veux faire un Bac ES et je veux continuer mes études. Je ne peux pas vivre que du foot, et on sait jamais, je peux me blesser. J’avais une idée de juriste dans le sport. C’est vérifier tous les contrats, qu’ils soient bons. Je me pencherais plus vers le foot évidemment, mais après c’est intéressant dans tous les sports.

Crédit photo : actufoot