DécaléR1

Le portrait de… Anthony Charlemoine (Estuaire Haute Gironde)

13/04/2017 à 4:48

L'attaquant d'Estuaire Haute Gironde a été victime d'une rupture des ligaments croisés. Depuis le CERS de Capbreton, il s'est amusé au jeu de l'interview décalée. (par Marie-Laure Julian)

L’homme…

Quel est ton principal trait de caractère ? Je suis plutôt réservé contrairement à ce que l’on peut penser, je préfère me mettre en retrait, observer, analyser. Et puis tout le contraire avec mes potes ou cette fois je suis plus en avant, j’aime beaucoup rire et faire rire.

Anthony Charlemoine en duel Yoann Hautcoeur

Quelle est, selon toi, ta qualité première ? Je suis plutôt généreux, j’aime faire plaisir à mon entourage.

Ton défaut le plus important ? Je suis peut être un peu orgueilleux, mais une fois qu’on me connaît bien, on comprend vite que ça reste surtout de l’humour.
Je pense à la saison dernière où l’on a gagné tous nos matchs avec pas mal de but d’écart, j’étais insupportable dans le vestiaire, j’ai dû en agacer plus d’un, mais ça a vite tourné à la rigolade. J’aimerai rajouter que pas mal de joueurs sont devenus comme moi.

La femme idéale tu la verrais comment ? La femme idéale est obligée d’aimer le football, ça ne peut pas être autrement, le reste n’est que secondaire.

Et concrètement, qui incarnerait ton fantasme féminin ? Mon fantasme féminin ? J’en ai pas réellement, mais je vais répondre Carol Cabrino, la copine de Marquinhos.

Quel est ton plat préféré ? La raclette évidement, j’adore ça depuis tout petit, c’est la seule chose que je peux manger en grosse quantité. C’est peut être la seule chose qui me fait aimer l’hiver.

Le footballeur…

Carol Cabrino

Quelle est ta première qualité de footballeur ? Je pense être un joueur assez technique, et surtout un grand compétiteur, je ne supporte pas la défaite. Je passe une semaine horrible après une défaite.

Ton principal défaut en tant que joueur ? Je ne suis pas un joueur qui aime le duel physique, je suis plutôt petit et mince donc tout ce qui est duel physique j’évite. D’ailleurs mon coach Anthony Baudry a eu beaucoup de travail à ce niveau la. Il m’a souvent répété « muscle ton jeu Antho ». Le travail a un peu payer, mais ça reste un de mes gros défauts sur un terrain.

Quel est ton plat préféré d’avant match ? Comme tout footballeur, la réponse est basique, des pâtes, mais pas trop. Je ne mange pas énormément avant un match.

Et qu’est-ce que tu ne supportes pas d’avaler avant une rencontre ? Je ne supporte pas boire des boissons gazeuses avant un match, ça me rend lourd, et j’ai l’impression de ne pas avancer. J’essaie de faire très attention à ce que je bois avant un match.

Quelle est la situation de jeu où tu es le moins à l’aise ? Un bon duel aérien comme je les déteste. J’ai énormément à travailler là-dessus.

Quel est le geste technique que tu maîtrises le moins ? Le passement de jambe, j’en fais jamais, c’est vraiment pas fais pour moi ce geste, soit c’est trop lent, soit j’arrive à toucher le ballon pendant mon passement de jambe. Je préfère laisser ça pour les autres, ça m’évitera de me ridiculiser.

Quel est le geste technique que tu maîtrises le plus ? La « Cristiano », une sorte de talonnade derrière la jambe d’appui pour changer de direction, je la maîtrise plutôt bien, mais mon favori par dessus tout, et personne ne dira le contraire c’est le petit pont. C’est vraiment quelque chose que j’adore. J’énerves beaucoup de joueur à l’entraînement, même quand ils sont entrain de boire ils prennent un petit pont. Beaucoup ont comprit et boivent les jambes serrées maintenant.

Comment célèbres-tu tes buts ? Étant petit je faisais systématiquement la « pagaie » de Marama Vahirua. Maintenant je vais remercier le passeur ou je fais une petite célébration à la mode.
Mais c’est vrai qu’avec mon coéquipier Geoffrey Variengien on aime beaucoup les célébrations Fifa.

Amandine Guérin

Le but de tes rêves serait lequel ?
Le coach nous répète souvent « Un but est un but, de la tête, du pointu, de l’épaule… » mais j’aimerai mettre un ciseau, je n’en met qu’à l’entraînement, j’ai rarement de situation pour faire ça en match.
Sinon éliminer 3-4 joueurs avec un petit pont par là, et finir par une balle piquée devant le gardien ça me plait bien.

Qu’est-ce qui t’exaspère sur un terrain ? L’injustice, mais bon je vais éviter de parler de ça, je risquerais de prendre un rapport.

Quelle est la première chose que tu fais en rentrant chez toi après un match ? Direction le canapé, Bein sport. J’attends le CFC, je regarde le match du dimanche soir et je fini par de la MLS ou J+1.

Quelle est la plus grosse honte que tu as connue dans le cadre du football ? Je n’ai jamais eu de grosse honte, mais quand mon père et mon petit frère viennent me voir et que je suis pas bon, là je peux dire que j’ai honte de moi.

L’année de la montée

Quelle est ton idole footballistique ? Un match du FC Nantes en 2000 m’a permit de trouver mon idole, j’avais 6ans, et j’ai vu Marama Vahirua faire un match énorme, il avait marqué puis pagayer, depuis c’était devenu mon idole. Maintenant qu’il a terminé sa carrière je dirais que j’admire énormément C. Ronaldo ou Neymar, j’aime aussi beaucoup Marco Verratti.

Le joueur le plus connu contre qui tu as joué ? Mohamed Yattara attaquant de l’AJ Auxerre a l’époque où il jouait en équipe de jeune à Chamiers, c’est d’ailleurs le joueur le plus fort contre qui j’ai joué, puis en seniors un des frères Da Rocha a Cenon et cette année Yohan Hautcoeur à Arcachon.

Quel est ton meilleur souvenir footballistique ? Il y en a 2. Lors de ma dernière année de 19, j’ai fais la majeur partie de la saison avec l’équipe première qui évoluait en DHR, dernier match à domicile contre Villeneuve/lot, il leur suffisait d’un match nul pour se maintenir, pour nous il fallait absolument obtenir les 3 points. Menés 2-0, nous égalisons à la 89e minutes, et gagnons 3-2 grâce à un but de mon pote Geoff Variengien à la 94e minutes. Malgré une saison galère ce fut peut être la plus belle victoire de ma petite carrière. Un maintien à la dernière seconde peut être encore plus beau qu’une montée.
Et puis une saison 2015-2016 magnifique avec un titre de champion de DHR qui entraîne une montée en DH historique pour le club. Ma plus belle saison individuelle et collective.

Yoann Langlois

Le pire ? Le pire, malheureusement cette année, une saison très compliquée pour tout le groupe et le 18 février à Moueix contre Libourne, au bout de 3 minutes le ligament croisé antérieur qui pète. Fin de saison ! Mais ce sont les aléas du Football.

As-tu une manie de footballeur ou un petit secret inavouable ? Oui, j’ai quelques petites manières, déjà il me faut mes deux bouteilles de Powerade, une avant le match, une pour l’échauffement, ensuite le petit strap au poignet gauche (certains diront que c’est pour une entorse ), et toujours le pied gauche en premier sur la pelouse.

Si tu devais donner une bonne raison de venir au stade Henri Crotté de Braud et Saint Louis ? C’est pas compliqué Yoan Langlois capitaine de l’équipe vous donnera envie de revenir. Venez le voir jouer, c’est un sacré joueur, il a d’ailleurs rien à faire ici.
Si vous voulez d’autres arguments, la pelouse est plutôt belle, et les joueurs donnent tout pour ce club.

Clément Tapy

Quelle est la première décision que tu prendrais si tu étais le président de ton club ? J’offrirai un fixe au capitaine qui le mérite amplement, je ferais tout pour garder ce joueur.
Plus sérieusement, pourquoi pas avoir l’idée d’un synthétique, au moins pour s’entraîner.

As-tu un message à faire passer à tes dirigeants ou supporters ? Pas de message particulier, je leur demande juste de croire en nous, on va se maintenir, et soutenez nous jusqu’au bout.

Le joueur et son vestiaire…

Tes coéquipiers t’ont-ils affublé d’un surnom ? Antho pour beaucoup, Charly pour d’autres, mais je préfère qu’on reste sur Antho.

Il y a-t-il un chouchou du coach ? Certains diront que je suis le chouchou du coach. Mais Lucien Youanchi ou Yoan Langlois n’ont pas grand chose à se faire reprocher généralement.

Qui est le briseur de chevilles ? e dirais même, LES briseurs de cheville. Florent Menard est tout en haut de la liste, suivit de très près par Paul Lafferriere qui a été suspendu plus qu’il n’a joué cette saison, c’est sa copine qui doit être contente. Et pour terminer le podium, Maxime Annereau qui adore taquiner les chevilles.

Et le briseur de reins ? J’aurais pu faire partit de cette liste, mais je vais dire que Lucien Youanchi qui préfère briser un rein que faire une passe est très doué techniquement. Julien Beneteau peut parfois surprendre aussi.

Qui incarne le coéquipier modèle ? Stéphan Poirier, c’est l’ancien, le gars qui a plus d’expérience que toute l’équipe réuni. Julien Beneteau pour son état d’esprit que tout le monde devrait avoir.

Julien Beneteau, coéquipier modèle ?

Qui a le plus mauvais caractère ? J’aurais pu dire Geoffrey Variengien, mais il a fait énormément d’effort et on ne l’entend plus, je vais donc me rabattre sur Yoan Langlois, le mec ne s’arrête jamais de râler, que ce soit sur les arbitres, sur les adversaires ou même sur ses propres coéquipiers, on ne le changera jamais, mais on adore le personnage.

Dans ton équipe, à qui décernerais-tu le ballon d’or et pourquoi ? C’est compliqué de répondre à cette question, mais pour la saison qu’il a fait la saison dernière je vais le donner à Geoffrey Variengien, 31 buts en DHR et 15 passes décisives c’est très très fort. Tout le monde n’a pas ces stats.

Et le ballon de plomb ? La aussi c’est compliqué d’y répondre, mais juste pour tous les penaltys qu’il a commit depuis qu’il est au club je vais le donner à Dylan Gourdin. Dès qu’il y a un penalty contre nous, vous pouvez être sûr que c’est lui qui a fait faute. Ça reste quand même un bon défenseur.

Qui se fait le plus chambrer et pourquoi ? Alors la c’est Jansé, l’adjoint du Coach. Certains l’appellent « la Tortue » pour sa ressemblance avec Christophe Willem et d’autres le chambrent pour son niveau footbalistique. En dessous de son niveau, c’est du Handball. Personne n’a jamais su si il était droitier ou gaucher, même lui ne le sait pas.

Jonathan Jaubert, gardien et mannequin

Qui est le beau gosse du vestiaire ? Paul Lafferriere, Yoan Langlois et Julien Beneteau sont tous les trois super beaux, toujours bien habillés, bien coiffés, mais on a un mannequin dans l’équipe. Jonathan Jaubert, le gardien, lui il est vraiment rayonnant.

Qui a besoin d’un relooking dans le groupe ? Jansé Battas a besoin d’un relooking, il camoufle un peu son style par le survet du club mais ses chemises à carreaux nous font bien rire. C’est pas du grand art.

Qui est le roi de la troisième mi-temps ? Julien Beneteau, lui c’est le roi, il a réussi à finir dans une poubelle d’air d’autoroute la saison dernière pour « fêter la montée ».
La bière aime beaucoup Maxime Annereau aussi, et vice versa.

Qu’est-ce que tu apprécies le plus chez ton coach Anthony Baudry ? Sa franchise et son côté compétiteur.
Quand quelque chose ne va pas il le dit, il passe pas par 4 chemins.
Et c’est un gagneur, il refuse la défaite, on ne le voit pas rester très longtemps au club house après une défaite.

Et la chose qui te gêne chez lui ? Honnêtement je ne vois pas, c’est peut être pour ça que certains disent que je suis le chouchou du coach.

Pour conclure…

Maxime Annereau

Y a-t-il un joueur que tu aimerais bien voir te rejoindre ? Un retour de Clément Tapy avec qui je coach en U13 et avec qui je suis ami depuis tout petit. J’aimerai rejouer avec lui, ses passes lasers commencent à me manquer.
Je pense aussi à Benjamin Lazaro qui est aujourd’hui au SA Merignac, un très bon ami aussi avec qui on pourrait faire des malheurs sur le côté droit.

As-tu un ou des messages personnels à faire passer ? Pour commencer, j’aimerai que Wiliam Payet arrête de m’inviter à ses soirées Rugby, faudrait qu’il comprenne que je n’aime pas ça.
Ensuite, j’aimerai remercier mes parents, mon frère, Clément Tapy, Geoffrey Variengien, Mathieu Lanoue, Lucas Lejault et tout le club pour le soutien qu’ils m’apportent depuis ma blessure.
Un clin d’œil aussi à Amandine Guérin, ex troisième gardienne de l’équipe de France, et Sarah Cambot (D1 Bordeaux ) pour les conseils et le soutien qu’elles m’ont donné aussi.
Pour finir un petit mot pour mes gars, je crois en vous, maintenez moi cette équipe en R1.
Encore un grand merci à tout le monde.

 

Anthony Charlemoine digest
Né le : 24 septembre 1994
Poste : Attaquant
Club : Estuaire Haute Gironde
Parcours : Sud Blayais, Libourne, Coteaux Libournais, Estuaire