ÉducateurInterview

Cyril Jeunechamp, un nouveau départ

09/02/2017 à 6:25

Avec près de 600 matchs professionnels au compteur, Cyril Jeunechamp a connu une carrière bien remplie. Du Stade Rennais à l’OGC Nice en passant par La Paillade, le natif de Nîmes a beaucoup appris tout au long de ces années au plus haut-niveau. Une expérience qu’il transmet désormais aux plus jeunes, à Castelnau le Crès. Entretien avec un éducateur pas tout à fait comme les autres…

Cyril, vous êtes l’éducateur des U17 de Castelnau le Crès depuis quelques mois. Comment vivez-vous cette nouvelle expérience ?
Je découvre le métier. C’est un plaisir de bosser avec les jeunes, ils nous rendent bien tout ce qu’on leur apporte. Il a fallu un petit peu de temps pour mettre en place ce que l’on voulait faire mais aujourd’hui, on commence à en récolter les fruits. C’est super positif.

Vous donnez l’impression de prendre beaucoup de plaisir dans ce club…
Oui, c’est clair qu’on se régale, c’est le top de travailler dans ces conditions. On a la chance d’avoir un président très investi qui met vraiment du cœur à l’ouvrage. On vient par exemple d’avoir un tout nouveau club house, c’est un outil supplémentaire pour bien bosser. Le club est dans une très bonne dynamique, il est sain. Il faut continuer à travailler pour que ce beau projet puisse continuer à avancer.

Vous étiez professionnel il y a encore quelques années. Quand avez-vous été attiré par ce métier d’éducateur ?
J’avais ça dans la tête depuis quelques temps. Quand je jouais, je me disais que lorsque j’arrêterai, j’aurais envie de me projeter vers le coaching. Ce sont des choses que l’on ressent de plus en plus au fil de la carrière. La trentaine passée, on rentre clairement dans du concret.

La transition entre les deux mondes n’a pas dû être simple…
C’est très différent quand on est de ce côté, nous ne sommes pas acteurs. On donne des pistes de travail, des consignes et un plan de jeu. Après, sur le terrain, tout ne se passe pas comme on l’avait prévu mais il faut être capable de s’adapter, de trouver des solutions. Aujourd’hui, et surtout avec les nouvelles générations, le management est devenu très important. Celui qui est performant dans ce domaine pourra certainement faire une très belle carrière.

Vous êtes un utilisateur régulier de l’outil « MyCoach Football ». Que vous apporte-t-il ?
C’est un support sur lequel on peut s’appuyer dans la programmation des séances d’entraînement, dans la tactique mais également pour ce qui est de la présence et de l’assiduité. C’est vraiment très intéressant, d’autant que l’on peut s’appuyer sur MyCoach pour ce qui relève également des entretiens individuels. C’est un outil qui est très complet, c’est un atout supplémentaire pour avancer et progresser. Je m’en sers tous les jours et pour différents critères. On a tout sur un même écran, c’est vraiment un super outil pour tous les éducateurs.

Grâce au District de l’Hérault, tous les éducateurs du département vont justement avoir accès à cet outil. Vous conseilleriez à chacun d’entre eux de l’utiliser ?
Oui, vraiment. Chacun va trouver son bonheur. Ceux qui veulent surtout travailler sur les séances d’entraînement pourront le faire, d’autres pourront privilégier l’aspect individuel pour chaque joueur. Comme c’est un logiciel très complet, ce serait vraiment dommage de ne pas s’en servir et de ne pas en profiter.

Enfin, que peut-on vous souhaiter pour les prochaines semaines ?
Tout simplement que les joueurs progressent et continuent à prendre du plaisir. Si c’est le cas, je serais heureux.

Si vous n’avez pas encore profité de l’outil My Coach Football, n’hésitez pas à contacter MyCoach par mail à l’adresse : label@mycoachfootball.com ou au téléphone au 06.01.19.34.29.

Crédit Photo : MHSC