En attendant la reprise

BOUGEZ chez VOUS, mais pas n’importe comment

25/03/2020 à 18:10

Si le sport reste essentiel pour vivre au mieux le confinement, d'autant plus pour les sportifs assidus, il convient de prendre encore plus de précautions qu'en temps normal en cette période d'épidémie de Covid-19. Voici les recommandations des experts My Coach Football.

Dès les premières heures de confinement, de nombreuses vidéos incitant à faire du sport chez soi ont envahi les réseaux sociaux. Certains proposaient des challenges, d’autres se sont lancés dans un marathon d’appartement… Plutôt sympa à première vue, mais surtout très risqué. Se défier en jonglant avec un rouleau de papier toilette ne vous expose pas outre-mesure, à part un choc éventuel avec un coin de table ou un pied de chaise. Mais dès qu’il s’agit en revanche de se dépasser physiquement, le danger est bien réel. Un risque sur le plan cardiaque avec des conséquences qui peuvent être bien plus dramatiques.

Surtout pas d’effort violent

« Les vidéos ou messages qui circulent sur les réseaux où on voit des personnes effectuer du sport de manière beaucoup trop intense, c’est un vrai problème en période d’épidémie virale comme celle que l’on traverse ». Le cardiologue du sport, Laurent Chevallier, tirait la sonnette d’alarme le 19 mars dernier. Dans un entretien publié par le journal L’Equipe, il mettait en garde l’ensemble des sportifs : « Le risque c’est surtout la durée et l’intensité. Il s’agit donc de ne pas produire d’effort violent, de rester en dessous des 80% de sa fréquence cardiaque maximale et de ne pas faire de séances longues ».

Préserver ses défenses immunitaire

Le premier risque est pour les porteurs sains. Des personnes peuvent être contaminées sans le savoir, en ne présentant pas ou peu de symptômes, et peuvent ainsi s’exposer à des problèmes cardiaques graves à l’effort. Le deuxième risque, pour les personnes non contaminées, est un affaiblissement des défenses immunitaires, ce qui n’est surtout pas recommandé actuellement. Bouger chez vous, oui, mais pas n’importe comment et voici quelques précieuse recommandations pour préserver votre santé.

Exercice & immunité

– Un exercice physique régulier est bon pour votre santé générale, lutter contre la prise de poids, booster votre moral et stimuler vos défenses immunitaires contre le virus.
– Un entraînement trop intense ou trop long diminue vos défenses. Cela pourrait augmenter le risque d’être contaminé ou de développer une forme grave car le virus diffuse dans le corps et atteindre d’autres organes, comme le cœur.

Cardio-training

– Limitez la durée des exercices physiques à des séances d’1h maximum.
– Privilégiez plutôt 2 séances dans la journée. Observez un minimum de 3h de repos et de réhydratation entre les 2 séances.
– Limitez le niveau d’effort maximal à 80 % de votre fréquence cardiaque maximale.

Musculation

– Limitez les séances de musculation à une durée d’1h.
– Ne prévoyez pas de travail à charge maximale.
– Ne réalisez pas d’exercices jusqu’à épuisement (musculaire local ou physiologique général).
– Évitez les séances de cross-training trop intenses Hydratation.
– La déshydratation majore les risques : veillez à bien vous hydrater avant, pendant et après les séances.
– Il ne faut surtout pas s’équiper de vêtements supplémentaires pour transpirer plus.

Tabac

– Il est strictement interdit du fumer 1h avant et 2h après l’activité physique
– La fumée de cigarette diminue également probablement vos capacités de défense contre le virus

Les signes suivants doivent imposer l’arrêt immédiat de l’activité et un avis médical : douleur thoracique, malaise à l’effort, variations brutales du rythme cardiaque (augmentation brutale ou oscillations importantes et brutales de la fréquence cardiaque) !

34