InterviewCovid-19

Jean-Claude Printant (président du District de l’Hérault) : « Je suis très inquiet »

29/10/2020 à 13:59

Pour Actufoot34, le président du District de l'Hérault, Jean-Claude Printant, a accepté de donner son point de vue sur les décisions annoncées par le gouvernement hier soir. Le patron héraultais n'a pas caché son inquiétude après la suspension des championnats de football amateurs.


Comment avez-vous pris la décision du Président de la République hier soir ?

La décision du gouvernement, on s’y attendait un peu, on était préparé à ça. Si je regarde le côté footballistique, je suis évidemment déçu parce que l’an dernier nous avons déjà eu une saison tronquée. Cette année, nous suspendons les compétitions jusqu’au 1er décembre, mais l’essentiel sera de pouvoir reprendre à partir du 1er décembre. Si ça continue après, je ne sais pas comment on va faire, car les dates ne sont pas élastiques.

Les compétitions amateurs sont donc suspendues. Que pensez-vous de cette décision ?

Nous n’avons pas le choix. Le Président de la République demande à ce que le pays soit confiné, donc on doit respecter les décisions. En ce qui concerne le District, nous allons reculer des dates, on devra caler les matchs sur des dimanches qui étaient jusqu’à présent libre.

Un déconfinement le 1er décembre, vous y croyez ?

Je suis très inquiet. Si le déconfinement se fait le 1er décembre, on pourra reprendre la compétition à partir du 13 décembre. Malgré le confinement, même si les joueurs ne peuvent pas aller à l’entraînement, ils peuvent toujours s’entretenir physiquement à l’extérieur, donc si on reprend le 13 décembre il n’y aura pas de problème de réathlétisation. Si la date de déconfinement est reportée, cela risque d’être compliqué.

Les jeunes vont-ils pouvoir continuer les entraînements ?

Je n’ai pas encore d’information là-dessus. Officiellement, je n’ai rien reçu concernant les jeunes, donc attendons de voir ce qu’il se dira dans les prochaines heures…

Financièrement, c’est aussi très compliqué pour les clubs. Une nouvelle aide est à prévoir ?

C’est difficile de vous le dire. Nous avons déjà beaucoup aidé les clubs auparavant. Le District de l’Hérault a fait des efforts financiers, les clubs ont eu plus que le fond de solidarité qui avait été créé. C’est compliqué pour les clubs. Je comprends la situation de tout le monde. Ces derniers jours, pendant les vacances de la Toussaint, certains clubs ont pu organiser des stages, donc c’est un avantage financièrement, mais il y a quand même un gros manque à gagner pour les clubs pendant le confinement.

34