Interview

Abdoulaye Doucouré (Watford) : « J’ai les qualités pour être en équipe de France »

09/05/2019 à 17:39

Abdoulaye Doucouré fait partie de ces joueurs français qui brillent en dehors de nos frontières, mais dont on entend trop peu parler dans l'hexagone. Auteur de 5 buts et 6 passes décisives cette saison, le milieu de terrain "box to box" est un élément moteur à Watford au point d'avoir été ciblé par le PSG lors du dernier mercato. Ses débuts à l'OFC Les Mureaux, sa formation au Stade Rennais, l'équipe de France : le Francilien s'est livré sans concession à Actufoot.

Vous avez commencé le football à l’OFC Les Mureaux, le club de votre ville. Racontez-nous vos débuts…

J’ai commencé le foot en club assez tard. Je jouais au quartier avec les amis, mais mes parents ne voulaient pas que je m’inscrive à l’OFCM parce qu’il y avait une route à traverser et c’était un peu dangereux de m’y rendre seul. J’ai tout de même intégré le club à l’âge de 9 ans, car beaucoup de gens du quartier sont venus voir mes parents en leur disant que j’étais bon et qu’il fallait m’inscrire dans un club de football.

« Quand on fait appel à moi dans mon quartier, je n’hésite pas à donner de mon argent et de mon temps »

Quels sont vos premiers souvenirs de cette époque ?

J’ai débuté avec les coachs Odilio Gomis et Modou Barry. Ils m’ont beaucoup aidé à mon départ. Aux Mureaux, j’ai gravi les échelons petit à petit : en Benjamin, puis j’ai été surclassé en U13, j’ai remporté la Coupe des Yvelines… C’était une période magnifique ! C’est là que j’ai rencontré mes meilleurs amis et qui le sont toujours aujourd’hui. Le foot nous a vraiment rapprochés, que ce soit entre joueurs ou avec nos formateurs. Tous ces gens-là, jamais je ne les oublierai ! Ce sont des souvenirs qui resteront à jamais gravés.

En 2003, vous avez obtenu avec des camarades la construction d’un terrain de football auprès des élus de la ville des Mureaux. Pouvez-vous revenir sur cette anecdote ?

J’ai été élu par mes camarades au conseil municipal des enfants de la ville. Ma première idée a été de faire construire un terrain de football synthétique près de chez moi, parce qu’on n’en avait pas. Nous étions obligés de fabriquer nos cages nous-même. Le maire nous a beaucoup soutenu sur ce projet. Je savais que la ville avait beaucoup de joueurs de talent, il nous fallait un terrain pour nous exprimer. J’étais très content que ce projet aboutisse…

Lire la suite sur Actufoot.com

Abdoulaye Doucouré (Watford) : « J’ai les qualités pour être en équipe de France »

34