32emes de finaleCoupe de Bretagne

Alexandre Simon : « Beaucoup de déception après notre prestation pendant 95 minutes ! »

13/01/2020 à 15:38

Scénario cruel pour l'AS Miniac-Morvan, éliminée dans les toutes dernières secondes de la rencontre face à l'US Quessoy, pensionnaire de R1, sur son son terrain lors des 32emes de finale de la Coupe de Bretagne disputés ce week-end ! Le buteur, Alexandre Simon, ainsi que le coach ont réagi suite à la rencontre...

Alexandre Simon : « Suite au match contre Quessoy, mon ressenti est qu’il y a beaucoup de déception, au vu de la prestation que l’on a fait pendant 95 minutes ! C’est cruel de prendre ce but car au départ il doit y avoir un penalty, ensuite l’arbitre doit siffler la fin du match mais laisse le jeu, avant qu’on se prenne un but largement hors-jeu ! Ce sont les arbitres qui imposent leurs règles et on ne peut rien y faire mais nous méritions largement d’aller en prolongations. Le plus frustrant, c’est qu’on savait qu’ils étaient dangereux sur coups de pieds arrêtés et l’égalisation est arrivée sur corner…

Il poursuit concernant son équipe : malgré tout, je suis très fier de mes coéquipiers car on a bien vu sur l’ensemble du match qu’on est capable de rivaliser face à des équipes hiérarchiquement supérieures à nous ! Quand on a un état d’esprit de guerrier et qu’on fait les efforts tous ensemble, il ne peut pas nous arriver grand chose. L’équipe progresse dans le jeu et dans l’attitude, à nous de continuer de mettre cette intensité et cette rigueur à chaque match pour être tous récompensés en fin de la saison ! »

Le coach, Stéphane Balluais a complété les propos de son joueur : « Le frustration de l’équipe a la fin du match est légitime au vu du scénario. C’est normal, j’ai un groupe de compétiteurs et c’est ce que je souhaite et aime chez mes joueurs. En prenant de la hauteur sur ce match, nos objectifs principaux de faire douter l’adversaire et de montrer une belle image du club ont été réussis. Nous avons montré que notre bon début de championnat n’est pas dû au hasard. Maintenant, il va falloir confirmer dans la deuxième partie! »