N3 (K)12eme journée

Alexis Poissonneau : « On a tous des qualités, mais chacun essaye d’aider l’autre avec les siennes »

16/12/2019 à 13:34

Buteur samedi avec la TA Rennes contre le FC Lannion lors cette victoire (3-2) lors de cette dernière journée en 2019, Alexis Poissonneau a déjà inscrit 11 buts cette saison ! Formé à Beaucouzé et passé par le centre de formation d'Angers, l'attaquant qui entame sa deuxième saison dans l'effectif de Jacques Le Normand revient sur le très bon début de saison de l'équipe mais également personnel !

Alexis, après une belle victoire contre Lannion (3-2), quel est le sentiment après cette première partie de saison ?

On se retrouve leaders au classement mais le club sait d’où il vient. Nous avons beaucoup travaillé collectivement pour en arriver-là, et aujourd’hui, c’est une récompense pour le staff, les joueurs présents mais aussi pour l’ensemble de la TA Rennes ! Notre objectif, c’est de prendre le plus de points possibles en classement, tout en restant lucides au maximum. C’est un championnat très dur, très long et tout le monde peut battre tout le monde ! Notre place de leader est très intéressante dans l’optique d’acquérir le maintien le plus rapidement possible… On se donne pour l’instant les moyens d’y arriver, comme hier face à Lannion, où malgré le score, on a réalisé un match plein donc c’est très positif pour l’instant !

Vous êtes formé au SC Beaucouzé, un passage ensuite par le SCO d’Angers, qui ne vous a pas conservé. Qu’a t’il manqué pour franchir un palier ?

Je pense qu’il aurait fallu que je sois un peu moins dans le confort, je ne me suis pas assez mis dans le dur. A l’époque où j’étais au centre de formation à Angers, on était vraiment dans l’optique où le monde professionnel était à portée de main. On se rend compte que ce n’est pas une finalité quand ça s’arrête. Je n’ai pas forcément mis les ingrédients nécessaires de mon côté pour aller chercher plus loin. Avec du recul, travailler plus, venir plus tôt aux entrainements, m’investir d’avantage aurait peut-être changé la donne, mais c’est un mal pour un bien aujourd’hui ! J’ai toujours gardé des contacts avec mes anciens entraîneurs, qui m’ont toujours aidé et c’est aussi grâce à eux si j’en suis arrive là. J’ai sûrement eu un déclic à un moment, lors de mon retour à Beaucouzé, mon club formateur, où mon entraîneur a contribué à ce que je prenne du plaisir sur le terrain. C’est passé par un changement dans mon état d’esprit, grâce notamment à mon entourage qui m’a également poussé. Avec une approche basée sur le travail et l’aspect collectif, j’ai réalisé deux bonnes saisons en R1, où j’ai inscris 28 buts toutes confondues avant d’arriver à la TA Rennes pour relever un nouveau défi !

La différence entre le monde professionnel et amateur, minime ?

Je pense que tout est basé au niveau de l’exigence et de l’entourage dans lequel on se trouve. C’est avoir une hygiène de vie, faire attention à certaines choses mais c’est surtout être bien dans sa tête et prendre du plaisir dans ce qu’on fait, je pense que c’est le plus important ! Concernant la pratique du football amateur, je suis frappé par le don de soi pour les autres, la sensation que l’on peut avoir quand on met un but. Par exemple contre Lannion, on met un but magnifique dans la construction et la plupart des joueurs ont touché le ballon… C’est pareil en Coupe de France, on est déçus et frustrés d’être éliminés, contre une très belle équipe de Châteaubriant par ailleurs, car c’est une compétition qu’on ne rejouera que l’an prochain ! Mais c’est surtout une belle aventure, quelque chose d’indescriptible à vivre, l’ambiance autour du club, l’engouement à chaque rencontre, le monde qui vient nous voir… c’est ces valeurs humaines qui font le foot amateur !

La notion de plaisir est essentielle, surtout dans un système de jeu qui fonctionne. Dans quel dispositif préférez-vous évoluer ?

Franchement, je n’ai pas de préférence. On est un groupe composé de très bons joueurs, qui se tirent vers le haut. Je pars du principe que le collectif est meilleur quand le joueur a les qualités pour s’adapter au poste où il évolue, les résultats sur ce début de saison en sont la preuve car nous sommes collectivement concernés. En un an et demi, j’ai tellement appris avec les autres offensifs de cette équipe, que ce soit Antoine Caroff, Cyril Durand… On a tous des qualités, mais chacun essaye d’aider l’autre avec les siennes. Mes objectifs personnels et mon ambition sont liées. Je veux continuer à prendre du plaisir sur le terrain, continuer ma progression, mais surtout continuer d’apprendre… pour continuer à m’améliorer !

Crédit photo : TA Rennes