Coupe de France3e tour

F. Lebreton (Indépendante St-Georges) : « C’est historique pour le club »

12/09/2017 à 19:38

Victorieux contre La Gouesnière (2 - 1), les joueurs de l'Indépendante Saint-Georges-de-Chesné accèdent au quatrième tour de Coupe de France. Une première pour l'actuel pensionnaire de D1. En charge de l'équipe fanion depuis cette saison, Frédéric Lebreton revient sur cette performance et évoque ses priorités : le championnat d'abord, la coupe aux joueurs.

Deux jours après votre qualification, quelle est l’émotion qui domine ?

De la joie. Je suis heureux pour le club et pour ma présidente, Valérie Georgeault, qui fait énormément de boulot pour que le club avance.

Vous affrontiez une équipe qui évolue aussi en D1. Sur le match, vous estimez que le meilleur l’a emporté ?

Oui, c’est une victoire très méritée. Il y avait 0 – 0 à la mi-temps. On a dominé la première période mais on ne s’est pas créé beaucoup d’occasions. On a marqué deux buts en dix minutes (50e, 57e) en seconde période. On a fait un poteau et on a eu deux ou trois occasions pour le trois buts à zéro. Il ont poussé en fin de match et ils ont réduit le score à la 88e min.

Vous accordez quelle place à la coupe ?

Ce n’est pas ma priorité, la coupe appartient aux joueurs. Ma priorité, c’est le championnat, on veut jouer le haut de tableau. Pourquoi pas remonter ? Avec les joueurs que j’ai recrutés, j’ai l’effectif pour aller en R3 au plus vite.

L’ISGC a été très active sur le mercato, vos renforts apportent ce que vous espériez ?

Oui, ça joue très bien au ballon. L’ambiance est de qualité. On sent la différence au niveau physique, on est au point.

En tant que pensionnaire de D1, vous êtes rentré au premier tour. Avant ce match contre Montours, vous croyiez atteindre ce quatrième tour ?

Non, pas spécialement. C’est une première pour le club, c’est historique.

Vous assisterez au tirage au sort demain, à Vannes ?

Oui. J’aimerais bien recevoir Fougères ou Vitré pour faire une belle fête du football à Saint-Georges. Après, si on a moyen de rencontrer une R3 ou une D1 pour continuer l’aventure…

Propos recueillis par David Guitton

Le cri de guerre entonné par Nicolas Quimbert, blessé pour une longue durée :